lundi 30 mai 2022

D'une guerre à l'autre ~Philippe Lebeau

 


Quand il reçoit la lettre à en-tête de la mairie d’Elbeuf, François Jacpierre reste dubitatif. Il aurait un grand-oncle mort durant la guerre 14-18 ?

Il se souvient de ce vieux coffre déposé dans son garage suite au décès de sa mère. Dix ans après l’avoir oublié, il l’ouvre et y découvre trois petits carnets. L’un d’eux renferme une lettre à son intention.

Commence un long voyage de l’Alsace à la Normandie, du Poitou à Paris, de la France au Canada.  S’ensuit un périple à travers le temps qui va « D’une guerre à l’autre », de 1870 à 1954.

Quatre familles, les Viel et les Müller, immigrés d’Alsace, les Jacpierre, originaires du Poitou, les Garbo, « textains » d’Elbeuf en Normandie, se rencontrent, se frôlent, se côtoient, écrivent et inscrivent leur destinée commune.

Une saga familiale et historique en France, « D’une guerre à l’autre », de la fin de celle de 1870 au début de celle d’Algérie en 1954.
Trois familles. La première du Poitou rencontre, dans les fossés de la Commune, la seconde qui est Normande. La troisième arrive de l’Alsace envahie. Elles se retrouvent en Normandie.
Elles se croisent, se frôlent, se trouvent entre 1871 et 1954 pour n’en faire qu’une avec ses
secrets, ses drames, ses silences, ses rires et ses pleurs, ses engagements ! 

Avec ce roman, l’auteur nous livre les origines de la famille de François Jacpierre, héros de ses deux précédents romans, « Une semaine entre deux dimanches » et « Le temps du trajet ».

Je remercie les Éditions Ex Aequo pour leur confiance et pour continuer à me faire découvrir leurs histoires.

François Jacpierre reçoit un jour une lettre de la mairie d’Elbeuf, lui annonçant qu’il aurait un oncle mort durant la guerre 14-18.
Il se souviendra alors d’un coffre rangé dans son garage à la mort de sa maman. En fouillant dedans, il retrouve différents carnets ainsi qu’une lettre lui étant adressée. Dans ces carnets, l’histoire de quatre familles.

D’une guerre à l’autre nous fait voyager de l’Alsace à la Normandie, du Poitou à Paris, de la France au Canada. Ces voyages vont nous permettre de découvrir différentes familles. Ces personnes vont se rencontrer, se lier et vivre des choses plus ou moins incroyables. D’une guerre à l’autre nous conte la vie de familles qui n’ont fait que subir ou participer à toutes ces guerres qui se sont succédé entre 1870 et 1954.  Un voyage à travers le temps réalisé par François Jacpierre, qui découvre grâce aux notes de sa mère.
C’est le genre de roman qu’il faut découvrir petit à petit, qu’on doit lire de temps en temps pour en profiter pleinement. Trop lire d’un coup c’est le risque d’avoir beaucoup trop d’informations en une fois et au final finir perdu… Les personnages sont extrêmement nombreux et il est très facile de se perdre face à leur multitude, mais l’auteur n’a pas hésité à rajouter des petits éléments qui permettent de comprendre de qui il s’agit et franchement, ça m’a aidé plus d’une fois à ne pas me perdre donc c’est parfait.

L’auteur a une belle plume qui tend parfois vers le poétique et qui colle bien avec cette ambiance historique. J’ai beaucoup aimé découvrir ces histoires de famille, se rendre compte ce qui lie ces différentes personnes et les liens qu’elles ont pu entretenir ou non au cours de ces années et guerres. Je ne parlerai pas des différents personnages, parce que comme dit plus haut, ils sont vraiment très nombreux. Mais j’ai aimé les suivre certaines histoires m’ont fait sourire, pleurer, m’ont mise en colères, … Beaucoup d’émotions traversent ces pages.

En bref, une histoire aux liens complexes qui nous fait découvrir la vie de plusieurs familles lors d’événements terribles.

 

dimanche 22 mai 2022

Le Marteau d'or ~Benjamin Coite

 


Un soir, le pèlerin gris se présente au couvent des sœurs de la perpétuelle protection. La matriarche Elyne en personne est dépêchée pour statuer sur son cas ; mais à sa grande surprise, l’homme semble connaître par cœur le sanctum, leur livre sacré. C’est impossible ! Ce précieux ouvrage a été rédigé des siècles auparavant dans un langage cryptique. Pourtant, non seulement le mystérieux étranger est capable de le réciter sans sourciller, mais il affirme avoir participé à sa rédaction. Sous des dehors très ordinaires, Sayll, car tel est son nom, serait immortel. Il est venu annoncer aux sœurs guerrières qu’un effroyable conflit se prépare, et qu’il est là pour leur venir en aide.

D’abord sceptique, la matriarche Elyne comprend peu à peu que Sayll est doté d’atouts hors du commun : s’il paraît sérieusement dépressif, il est cependant doté d’une mémoire exceptionnelle et d’un protecteur redoutable, un draconide aussi exaspérant qu’attachant. C’est dans les mains de ce duo exceptionnel que repose la lourde tâche de défendre l’humanité tout entière contre une catastrophe imminente. Reste maintenant à déterminer pour la matriarche s’ils tiennent davantage du duo comique que du duo épique promis…

Je remercie Librinova ainsi que NetGalley pour m’avoir permis de découvrir Le marteau d’Or !

Me voici pour vous parler du beau bébé qu’est Le marteau d’Or de Benjamin Coite ! Ce dernière fait un peu plus de 500 pages, mais je peux vous dire qu’on a l’impression qu’il y en a beaucoup moins ! Je n’ai pas vu passer cette lecture et je regrette que ce soit déjà terminé. J’ai vraiment été emporté dans cet univers riche et bien construit. Alamaneria est un monde où vivent des humains qui ignorent partager ce monde avec des créatures : elfes, nains, dragons, draconides, êtres immortels, chimères, … Bref du beau monde. Malheureusement, les choses ne sont pas au beau fixe, puisque la purge est en marge. Les créatures derrière le voile sont prêtes à venir pour tuer l’entièreté des humains, mais Sayll ne laissera pas les choses se dérouler de cette manière.
Entre actions et rebondissements, les choses s’enchainent rapidement donc on n'a pas le temps de s’ennuyer avec ce roman.

J’ai beaucoup aimé découvrir la magie et les créatures qui parcourent ce monde. Les personnages sont tous aussi barré les uns que les autres. Ils sont très nombreux donc je ne détaillerais pas, mais je suis vraiment fan de leur repartie, de leur humour, de leur manière de se comporter et tout le reste. Dédicace spéciale pour Drac que j’ai vraiment adoré. J’adore vraiment ce genre de personnage badass, mais complètement déganté !

Par contre, la fin de cette histoire n'est tout simplement pas possible … Je ne peux pas croire que le roman se termine comme ça, donc j’espère de tout cœur retrouver très bientôt une nouvelle histoire qui se déroule en Alamaneria et qui continuera ce que Benjamin Coite à entamer avec ces dernières pages. Parce que sinon je vais harceler l’auteur pour qu’il écrive une suite !!

En bref, un beau gros roman qui m’a séduite avec des personnages piquants. Le tout dans un univers incroyable qui ne demande qu’à être découvert encore plus profondément.

 

Le lapin de ma fille ~ Virginie Cailleau

  Dans le paisible Marais Poitevin, un individu épie la si parfaite famille Canterel… La femme de ménage de cette dernière se fait agresser...