mardi 27 octobre 2020

La Trahison du Citoyen Fouché ~ Patrick Guichet

 



Que cherche le mystérieux individu qui s’introduit subrepticement dans des églises abandonnées, devenues biens nationaux sous la Révolution ? Existe-t-il un lien avec l’œuvre de déchristianisation entreprise par Fouché quand il était représentant en mission de la Convention dans la Nièvre ?

C’est ce que le lieutenant Tellier de la gendarmerie impériale doit impérativement élucider. Au risque de démontrer l’implication du ministre de la Police ! Bien qu’il ait été chargé de cette enquête par l’empereur en personne, Tellier pourra-t-il la mener à son terme ? En effet, Napoléon est alors engagé dans un projet diplomatique de grande envergure. Des ministres comme Talleyrand ou Fouché lui sont alors absolument indispensables. D’un côté le droit et la Justice, de l’autre la raison d’État… Qui triomphera dans cette France postrévolutionnaire qui cherche à se construire sur de nouvelles bases ?

À mi-chemin entre la réalité et la fiction, ce polar historique aux multiples rebondissements nous plonge dans la vie de province mais aussi dans les arcanes du pouvoir.

Ancien Professeur de lettres, Patrick Guichet vit à Nevers. Grand amateur de la période napoléonienne, il a créé une intrigue originale dont le dénouement constitue une réflexion sur les grandes orientations de l’histoire. Peintre du dimanche, il a glissé dans ce roman quelques illustrations.

La Trahison du Citoyen Fouché nous entraine dans une enquête pour tenter de découvrir qui peut bien s’introduire dans les églises abandonnées et surtout découvrir pourquoi ?!

Dans ce roman on suit avant tout l’inspecteur Tellier qui va mettre tout en œuvre pour arrêter ce criminel qui rôde dans les églises d’autant plus qu’il s’est fait agresser par ce malotru lors de son arrivée en ville. Il prend donc les choses à cœur et va mener son enquête même si on va très vite se rendre compte que cette mission qui semble « simple » va se révéler bien plus complexe.  En effet, elle sera liée à la politique et à des personnes haut-placées (Et on sait que ce n’est pas joyeux quand c’est le cas …).  La grande question est de se demander ce que l’Empereur va bien pouvoir faire des résultats de cette enquête qu'il a lui-même demandé…

Pour arriver à ce final, l’auteur nous offre un roman plein de rebondissements. On accumule les indices et informations en avançant et donc ça nous pousse à continuer de lire pour connaître le fin mot de l’histoire.

Ce roman est avant tout un roman historique qui va nous plonger dans les années 1800 et on y retrouve donc l’ambiance et surtout l’histoire de cette époque. On apprend donc certaines choses sur la période Napoléonienne. Et j’ai trouvé ça super intéressant, surtout que je donne des cours d’Histoire et on a très vite parlé de Napoléon et donc c’est toujours chouette d’en apprendre plus. Mais attention, tout n’est pas véridique ! L’auteur explique bien pour que certains éléments il a transformé la vérité. D’ailleurs j’ai adoré la fin et la tournure que l’auteur a donné à son histoire et la manière dont il a réinventé les choses.

La plume de l’auteur colle bien à ce type de roman et en plus j’ai beaucoup aimé l’utilisation de certains mots de vocabulaire anciens. Ça m’a fait sourire de retrouver dans le glossaire, le mot « Tantôt » expliqué, je l’utilise tellement tous les jours que je ne pensais pas un jour le voir dans un glossaire ^^

On retrouve à travers les pages quelques illustrations réalisées par l’auteur. C’est très intéressant et elles sont vraiment très mignonnes.

En bref, si vous aimez les enquêtes avec des rebondissements et dont l’aboutissement n’est pas forcément ce qu’on pense et surtout ce qu’on attend, foncez !

 

dimanche 25 octobre 2020

L'ombre de la lumière, tome 1 : La marque des anges ~ Lionel Louette

 

Allongé au milieu de morceaux de pierre provenant de cette macabre créature, l’étudiant aperçut alors la silhouette d’un homme sous le réverbère du coin de la ruelle.
La lumière écrasant les ombres de son visage, Angel ne parvenait pas à le distinguer.
Soudain, cet inconnu fit volte-face et s’enfonça dans la nuit, laissant apercevoir sur son dos un étrange symbole lumineux qui s’éteignit.
L’adolescent avait déjà vu cette marque, il en était sûr.
– Attendez ! s’exclama-t-il, poussé par son instinct.
Contre toute attente, l’individu s’exécuta.
Les premières gouttes de l’orage qui grondait, depuis que le jeune homme avait quitté la maison, tombèrent enfin du ciel et roulèrent le long de son visage.
L’étudiant se releva rapidement.
Il fit un pas vers lui avant de sentir ses jambes trembler.
(...) ce n’était pas un hasard si cet inconnu l’avait amené jusqu’ici.
Cela ne pouvait signifier qu’une chose…



L’ombre de la lumière c’est l’histoire d’Angel, un jeune homme normal : il va au lycée, passe du temps avec ses amis, mais Angel fait beaucoup de rêves particuliers. Et si ceux-ci n’étaient pas si anodins que ça ?!

En me baladant sur le site de simplementPro je suis tombée sur ce roman par hasard, la couverture m’a attirée et le résumé m’a intriguée donc me voilà à demander ce roman. Et je remercie vraiment l’auteur d’avoir accepté ma demande !

Très chouette roman avec un univers bien ficelé. Tout semble normal jusqu’à ce qu’on se rende compte que certaines entités existent vraiment et que notre héros leur est lié. On est clairement dans un tome introductif où l’auteur nous présente le héros, sa famille, ses amis, … et surtout nous fait entrer petit à petit dans l’univers particulier auquel il va être confronté. On n’apprend donc pas tout d’un coup, mais petit à petit on obtient des révélations et des réponses à nos questions. 
Ce roman c’est un combat entre le bien et le mal, mais vu la fin je me demande si ça ne cache pas quelque chose de plus que ça…

J’ai beaucoup apprécié le personnage d’Angel, il est sympa, attachant, courageux, … et même s’il ne comprend pas tout, il tente quand même de faire de son mieux. 
On a ensuite Jack, son papa. Je me suis très vite rendu compte qu’il cachait beaucoup de choses à sa famille.
Dans les autres personnages, on retrouve Judy et Dan, ses meilleurs amis. On voit qu’ils tiennent à lui et qu’ils sont prêts à tout pour l’aider. Et enfin, on a Sarah, la nouvelle arrivée qui ne laisse pas notre héros indifférent. 

Une très chouette histoire qui nous laisse avec pas mal de questions et une envie de connaître la suite !


Un choix... une vie ~ Chris TL

 


Son domaine, John y tient plus que tout. Alors, quand le testament de son père l'oblige à se marier et à fonder une famille pour le récupérer, il met tout en oeuvre pour y arriver. Mais c'est sans compter l'arrivée de son nouveau comptable et de sa fille. John doit faire un choix . Mais lequel... au risque de tout perdre.

Avant de parler de cette histoire, je tenais à remercier Rouge Noir Editions pour leur partenariat, de m’avoir fait confiance et de m’avoir donné ma chance.

Je viens tout juste de terminer ce roman et j’en suis encore toute émotionnée !
 A cause de problèmes techniques, j’ai été fortement frustrée durant ma lecture. Je m’explique ! Me voilà toute contente de commencer ce roman, je lis les premières pages et je suis tout de suite prise par cette histoire et là ma liseuse au bout d’une vingtaine de pages ne veut plus avancer… Grosse frustration de plus pouvoir continuer… J’ai donc trituré ma liseuse dans tous les sens pour la faire fonctionner, mais rien … Donc j’ai dû lire cette histoire sur mon pc, chose que j’apprécie moyennement.

Mais à part ce petit soucis technique, j’ai adoré ma lecture ! J’ai tout de suite été prise par l’histoire d’Emile et de John. Le cadre dans lequel se passe l’histoire à l’air tout simplement magnifique, les champs de lavande et la demeure me font rêver. 
Ce roman parle de choix et de ceux qui ne sont pas faciles… Comment choisir entre deux choses qui nous semblent indispensables et dont on ne peut pas se passer ?! Entre une chose qu’on connaît depuis toujours et une autre qui vient de rentrer dans notre vie ?! 
J’avoue que je m’attendais à cette fin. Et les éléments liés à cette close du testament, mais ça n’a pas empêché mon petit cœur de fondre en lisant les derniers chapitres. 
Il y a pas mal d’émotion dans ce roman, des moments attendrissants, des moments de tristesse, de joie, des moments où on a envie d’étrangler certains personnages et de les secouer en leur hurlant d’arrêter de faire ça !

J’ai aussi beaucoup aimé le fait d’avoir les pensées de nos deux héros. Les chapitres sont concentrés sur l’un et sur l'autre en alternance. J’apprécie beaucoup cette manière de faire dans ce genre d’histoire parce qu’on peut vraiment comprendre tout ce qui se passe et surtout les sentiments des personnages. 

J’ai beaucoup aimé les personnages. Emile est tellement attendrissant et les sacrifices qu’il a pu faire pour sa petite fille sont touchants. D’ailleurs Chloé est tout simplement adorable surtout dans ce qu’elle peut dire à son papa. 
John lui, sait ce qu’il veut (enfin pense le savoir). C’est le genre de personnage qui paraît fort, mais qui cache un cœur tendre.

Bref, cette romance m’a fait passer un bon moment (trop court puisque j’ai dévoré cette histoire). Si vous aimez les belles histoires avec des moments durs, tendres, attendrissants, heureux, chauds et sexy… N’hésitez pas à lire ce roman !

 

 

 


jeudi 22 octobre 2020

Fragments d’Amours ~ S. M. Gerhard


Au travers de sept nouvelles de romance MM, ce recueil vous présente des fragments de vie qui montrent la complexité de l’amour et les multiples formes qu’il prend. Les circonstances, les connaissances, les surprises, un petit rien et tout change... mais il n’y a que deux constances dans l’éternelle quête de ce sentiment : le temps et l’aboutissement. On peut le trouver dans un bar, au détour d’une salle de réunion, grâce à un site de rencontre ou lors d’une soirée. Parfois, il se révèle par le biais de lettres ou de carnets oubliés. Un minuscule détail et la romance commence. Il n’y a pas qu’une recette pour atteindre le bonheur.

Chaque histoire est différente, unique comme les êtres qui la vivent. Alors, n’attendez plus ! Plongez dans ces Fragments de vie et voyez comme l’Amour peut être à la portée de tous !


Merci beaucoup à l’auteure pour sa confiance.

S. M. Gerhard nous offre dans Fragments d’Amour sept nouvelles nous parlant d’amour. Pas des histoires dignes de conte de fée remplis de paillettes et de richesse. Non de belles histoires d’amour, celles de gens ordinaires qui vivent des moments qui pour eux sont extraordinaires. Des rencontres, du soutien, de la joie, des découvertes mais aussi des incompréhensions, de la tristesse, de la peur, … Mais surtout de l’amour ! Ce roman nous offre une multitude de sentiments qui nous font craquer et qui nous donnent envie d’en découvrir encore plus sur ces personnages. 
Ce genre d’histoire nous permet aussi d’espérer que ces petits bonheurs peuvent aussi nous arriver.

J’ai adoré toutes ses histoires et si je devais en choisir qu’une seule (choix pas facile je vous l’avoue) mon cœur pencherait pour « Les ingrédients du bonheur ». Il y a une grande tristesse que s’en dégage, mais elle est tellement touchante et belle à la fois. J’ai pratiquement eu les larmes aux yeux du début à la fin.
Et j’ai aussi beaucoup aimé « Message très personnel », celle-ci m’a mis le sourire aux lèvres par son côté attendrissant. 
Les nouvelles sont courtes, mais il n’en faut pas plus pour se laisser prendre par ces différentes histoires. J’avoue que dans ce genre de cas, on a toujours envie que les aventures des héros continuent et ne s’arrêtent pas aussi vite.

C’est la première fois que je me plonge dans un roman de cette auteure et c’est une agréable surprise. Elle arrive à présenter des sentiments divers et variés, parfois pas facile avec une grande facilité et une plume délicate et agréable à lire. Je retenterai l’expérience avec plaisir, d’ailleurs j’ai "Rage au cœur" qui attend bien sagement dans ma bibliothèque !

 

 

mercredi 21 octobre 2020

Le blues du pêcheur ~ Alan Alfredo Geday

 


«Maman,Comme tu vois, je ne t’ai pas oubliée. Quatre mois déjà que je suis à Marseille. Le temps est passé vite, j’ai eu tant à faire, j’ai eu tant à apprendre et à découvrir. Marseille est grande. Elle m’a étourdi d’abord, puis elle m’a enchanté. Je m’y sens libre. L’anonymat a quelque chose d’exaltant. Livourne est un bourg comparé à Marseille. Je crois qu’il me serait impossible d’y vivre maintenant, je m’y sentirais enchaîné à une vie trop étroite. Ici, on peut trouver du travail, on peut tenter sa chance. Il y a beaucoup d’Italiens à Marseille. Je ne suis pas trop dépaysé. Nous, les Italiens, on vit en communauté, on se serre les coudes, tous confinés dans le quartier de la Belle de Mai. Les Français nous appellent les babi. On voit souvent des affiches dans la rue : « Immigrés italiens dehors, travailleurs français! » Quelques escrocs m’ont même proposé une fausse carte d’identité si je soutenais le parti socialiste. Mais avec mon accent à couper au couteau et mon peu de vocabulaire, ce n’est pas demain la veille qu’on cessera de m’appeler macaroni. Ces sales gens ne doivent pas connaître notre cuisine pour en faire une insulte! Ton cacciucco me manque, nos longues discussions aussi. »

Ce roman nous raconte l’histoire de Giovanni, un jeune pêcheur de Livourne. Pour lui, la tradition familiale d’être pêcheur n’est pas synonyme de réussite et donc il se met à rêver à mieux.

Merci à l’auteur, Alan Alfredo Geday pour sa confiance et pour m'avoir fait découvrir son roman.

J’ai beaucoup aimé cette histoire qui nous plonge en plein cœur de l’immigration italienne. On va suivre l’histoire de Giovanni, ses rencontres qu’elles soient bonnes ou non, ses déceptions, ses joies, ses peines, ... La lecture n’est pas toujours émotionnellement facile (j’ai eu à plusieurs reprises les larmes aux yeux), mais on ne rentre pas dans le pathétique et dans l’exagération. Il y a donc une grande justesse dans les sentiments.
On suit Giovanni dans son Italie natale puis on voyage avec lui en France d’abord à Marseille puis Paris. Les descriptions nous donnent l’impression de marcher aux côtés de cet homme. Il ne fait pas s’attendre à des rebondissements ou d’actions dans ce roman, mais c’est un plaisir de tourner les pages pour découvrir la vie de ce jeune immigré italien.

J’ai beaucoup aimé les personnages, ils sont intéressants, attachants. J’avoue avoir eu un petit coup de cœur pour Aleksander, son attitude, son histoire, … il m’a beaucoup touché. 
J’ai beaucoup aimé le fait que Giovanni était toujours accompagné de son harmonica peu importe ce qu’il vit, il ne le quitte pas ! Et j’aime beaucoup l’histoire liée à cet instrument.

L’auteur a une plume fluide et agréable. En feuilletant le roman j’ai eu peur de ne pas avancer dans l’histoire au vu de la mise en page et les grandes zones de texte, mais j’ai été agréablement surprise par la facilité et la vitesse à laquelle j’ai lu ce roman et aussi la vitesse à laquelle je me suis plongée dans l’histoire. J’avais toujours envie d’en savoir plus, de connaitre les choix de Giovanni…

J’ai donc passé un bon moment avec cette lecture et je ne regrette absolument pas de m’être plongé dans ce roman.



mercredi 14 octobre 2020

Le Clos ~ Pierre Jacquemot


Premier roman, Le Clos de Pierre Jacquemot vous emmène dans une intrigue sur fond de révolution de 1848.
Fontainebleau, septembre 1847. Jean de la Haye, jeune architecte parisien en quête de notoriété, arrive dans la ville. L’espoir de prendre part à un vaste projet d’aménagement qui pourrait lui donner les moyens de subvenir enfin à son existence l’attire…

Sans le savoir, il court en fait vers son destin, qui va le pousser à échafauder un plan machiavélique pour assouvir son besoin démesuré de reconnaissance… et d’argent.
Au cœur de ce plan, le Clos, un somptueux hôtel particulier de la ville laissé à l’abandon. Il n’inspire plus aux bellifontains que jalousie et crainte.
Comment Jean va-t-il parvenir, en quelques mois, à se glisser dans la peau du comte de La Haye, richissime propriétaire du Clos Saint-Edouard et à la surprise de tous, lui redonner toute sa splendeur d’antan ?
Alors qu’à Paris apparaissent les prémisses de la révolution de 1848, le soulèvement populaire qui monte va conduire à l’abdication de Louis-Philippe et à l’instauration de la Deuxième République. Jean ne va-t-il pas finir par être rattrapé par l’Histoire, dans sa course aux apparences ?


Le clos, cette demeure jadis somptueuse attire le regard de Jean de la Haye, un jeune architecte. Son arrivée à Fontainebleau va être le début d’une suite d’événements qui vont le pousser vers son destin. Le tout sur un fond de révolution.

Ce roman a été écrit par un jeune homme de 17 ans et il est resté un très long moment rangé avant d’être édité. La question que je me pose est pourquoi ?! Parce que cette histoire en vaut carrément la peine. Dans un sens, ça m’arrange puisque j’ai pu la découvrir, chose qui n’aurait peut-être pas pu être possible autrement.

Merci beaucoup aux Editions Ex aequo pour leur confiance.

J’ai adoré suivre les aventures de Jean et surtout le fait qu’on part vraiment d’un événement simple : sa venue à Fontainebleau pour trouver du travail et surtout de la renommée et qui va finir par bouleverser sa vie. Après à vous de lire ce roman pour savoir si les choses seront positives ou négatives pour lui (ou bien les deux). Ce roman nous offre des rebondissements inattendus, pendant un certain temps je pensais savoir où l’auteur voulait aller et en fait pas du tout donc j’ai été vraiment surprise par la tournure des événements. Et quand on pense qu’on ne peut plus être surpris, l’épilogue arrive et nous remet une claque ! En tout cas, j’adhère totalement à cette fin !

J’ai aussi apprécié ce petit côté inquiétant lié à cette demeure. En parlant du Clos, mon âme d’historienne de l’art a vraiment apprécié découvrir cet hôtel particulier et son histoire. Ainsi que les descriptions de la ville. Elle nous plonge vraiment à Fontainebleau et nous donne envie de visiter ce lieu.

La plume de l’auteur à quelque chose de très poétique et est super agréable à lire. Les pages s’enchainent et la tension et le suspense montent crescendos. La montée en puissance de la révolution de 1848 se lie bien avec l'évolution de ce qui arrive à Jean. 

En bref, une très belle découverte que je recommande !

 



lundi 12 octobre 2020

L'Herboriste de Hoteforais ~ Nathalie Somers

 


Ywen a grandi au coeur de la forêt, auprès de sa mère, une herboriste très réputée qui lui a appris les vertus magiques de certaines plantes. Mais un jour celle-ci est kidnappée par les soldats du Duc. Armé de son sac de graines fabuleuses, Ywen est prêt à tout pour la retrouver. Deux voleuses, qui ont assisté à l’enlèvement, décident de l’accompagner dans sa quête. Pour tous, ce sera une aventure décisive et pleine de surprises...

Un univers fantasy foisonnant, avec un herbier délicatement illustré par Juliette Laude.


Ywen, un jeune garçon vit reclus et loin des autres hommes avec sa maman. Jusqu’au jour où cette dernière se fait kidnapper par les soldats du Duc. Ni une ni deux, notre jeune héros décide de partir à l’aventure pour tenter de la retrouver. Entre rencontres, découvertes et rebondissements, Ywen y arrivera-t-il ?

Ce roman est écrit pour des enfants à partir de 8 ans, et bien que j’ai quelques années de plus (*sifflote*) j’ai passé un très chouette moment avec cette lecture. On est emmené dans un monde où vivent des créatures surprenantes et des plantes incroyables sur lesquelles on aimerait bien mettre la main dessus. J’ai beaucoup apprécié les très jolies illustrations qui permettent de se faire une idée de la faune et de la flore de ce monde !
L’aventure que va vivre notre héros est pleine de rebondissement, de secret, de rencontre et de découverte. Ywen n’a pas le temps de s’ennuyer et nous non plus. L’intrigue est prenante et nous offre un beau message clair sur la protection de la nature.

Les personnages sont attachants et Ywen est un petit garçon courageux qui a de quoi rendre fière sa maman.
Les autres personnages, je vous laisse le soin de les découvrir. Ils sont sympathiques, courageux, certains sombres et malveillants …

Je m’étais imaginé un dénouement à cette histoire, et je peux vous dire que j’étais très loin du compte donc ce fût une agréable surprise !
En bref, une petite lecture très agréable avec un message important et un part d’ombre quand même. 

dimanche 11 octobre 2020

La Revenante, tome 1 : Le Secret ~ Angélique Leymarie

 


Un grave accident de voiture laisse Clara, 19 ans, orpheline de père et de mère. Au moment de la collision, elle-même fut tuée avant d'être réanimée par les secours.

Leur décès tragique lui permet d'entrer en contact avec son oncle Yoann, le frère de son père, dont ses parents n'ont jamais évoqué l'existence.

Dans la petite ville mystérieuse dans laquelle il vit, les bois derrière la maison semblent murmurer, l'interpeller. Quels secrets renferment-ils ? Quelle est l'origine de ces étranges phénomènes qui se produisent tout à coup autour d'elle ? Et que doit-elle penser de ces meurtres sanglants perpétrés dès son arrivée qui poussent les gendarmes à la suspecter ?


Clara est une jeune femme de 19 ans qui devient orpheline à la suite d’un accident de voiture qui la laisse elle-même aux portes de la mort avant d’être réanimée par les secours. C’est lors de la lecture du testament de ses parents qu’elle va apprendre que son père lui avait caché qu’il avait un frère, Yoann. Elle décide donc de le rencontrer et de passer un peu de temps avec lui.
Une fois arrivée dans ce petit village, des choses étranges vont commencer à se produire …

Je tiens à remercier Angélique Leymarie pour sa confiance et ce service presse.

Ce roman nous plonge dans un univers de thriller et fantastique et je dois dire que le combo entre les deux est bien réussi. C’est une histoire que se lit rapidement parce qu’on est pris dans une intrigue intéressante et qu’on a envie de savoir comment vont se dérouler les choses pour Clara et son oncle Yoann. On retrouve des thèmes forts comme le deuil, la découverte d’une famille qui nous était inconnue et d’autres éléments qui ne sont pas faciles à lire.
Entre rebondissements, secrets, révélations et attitudes bizarres il n’a pas été facile de lâcher le roman surtout que plus on avance dans l’histoire plus on se rend compte qu’il y a des non-dits et des révélations qui arriveront. La plume fluide et addictive de l’auteure renforce encore cette sensation de dévorer le roman. J’avais envie de savoir où l’auteurs comptait aller et franchement, je ne m’attendais pas du tout à ça. La fin nous offre vraiment une grosse révélation sur l’intrigue et ce qui se passera probablement dans le prochain tome. Et j’ai vraiment été agréablement surprises de voir la direction de cette histoire.

Clara est un personnage auquel on s’attache assez facilement. C’est une femme forte qui tente de relativiser tout ce qui lui arrive, mais qui offre quand même une part de fragilité face à la mort de ses parents. Les autres personnages sont intéressants. Yohann, cet oncle protecteur et qui est plus qu’heureux d’accueillir sa nièce chez lui. Mathis, le jeune garçon qui semble fortement apprécier notre héroïne.

En bref, un roman très agréable dont j’ai envie de connaitre la suite !



samedi 10 octobre 2020

Pax Deorum, tome 1 : Il était une fois, Rome... ~ Cédric Plouvier

 


Début du IVe siècle avant J-C. Rome est en passe de dominer complètement le Latium, une région fertile du centre de l’Italie. Puissante, la ville bouillonne pourtant intérieurement. Les intrigues familiales et politiques au Sénat et dans les grandes maisons, les querelles d’ego, ainsi que les affaires sales dans les quartiers populaires aux mains des bandits, sont le lot quotidien de la Ville. Celle-ci est également confrontée aux menaces croissantes des peuples voisins, notamment étrusques, l’obligeant à mener des guerres continuelles. C’est ainsi que depuis plusieurs années Rome assiège la cité de Véies qu’elle ne parvient toujours pas à soumettre. A tout cela s’ajoutent d’étranges évènements qui se multiplient jusque dans les campagnes environnantes. Des phénomènes que personne ne parvient à interpréter et qui poussent les Romains à s’interroger sur leur destin. Est-ce un signe des dieux ? Ont-ils eut tort d’entreprendre leurs guerres ? De quelle nature est la menace qui pèse sur Rome ?


Pax Deorum nous plonge en plein cœur de la Rome antique au début du IVe siècle av.J-C. Période trouble où la ville doit faire face à une guerre perpétuelle contre les Etrusques, un siège de la ville de Véies qui s’éternise, la plèbe qui demande plus de pouvoir et pour ne rien arranger des brigands qui profitent de ces troubles pour réaliser leurs larcins.

Je remercie Cédric Plouvier pour sa confiance et pour m’avoir proposé son roman.

Etant historienne de l’art, j’ai toujours grand plaisir à me plonger dans des romans historiques surtout quand ça se passe durant l’Antiquité. Et je n’ai pas été déçue du voyage avec ce premier tome.

La première chose que je tiens à souligner c’est le travail énorme que l’auteur a réalisé pour ce roman. Franchement, chapeau-bas parce qu’aux vues des détails de l’histoire, ce travail a dû être titanesque !! (Et continue sûrement de l’être pour les prochains tomes). Et il se ressent à chaque page et rend la lecture immersive. On a vraiment l’impression de se balader dans les rues de Rome et ses alentours ainsi que de vivre les mêmes aventures que nos héros. 

Il faut savoir que cette saga se composera d’au moins 10 tomes (2 cycles indépendants de 5 tomes chacun. Vous pouvez retrouver les informations importantes à ce sujet sur le blog de l’auteur https://cedricplouvier.wordpress.com/). 

Il ne faut donc pas s’attendre à ce que ce roman soit bourré de révélations et que les intrigues trouvent une résolution à la fin de ce premier tome. Les choses se mettent donc doucement en place, on découvre petit à petit ce monde, cette ville et ses habitants. J’ai beaucoup aimé ce roman parce qu’il nous apprend pas mal de choses sur cette époque (certaines que je connaissais déjà et d’autres qui m’étaient totalement inconnues) et apprendre en passant un moment agréable est toujours un plus. 

Chaque chapitre nous offre l’histoire d’un personnage différent. J’aime beaucoup parce que l’auteur laisse la parole à diverses classes sociales et personnalités : des soldats, des paysans, des enfants, des membres du sénat, des criminels, … On se retrouve donc avec une multitude de personnage. Et là encore on voit bien le travail de l’auteur puisqu’ils sont tous différents et on arrive à les reconnaitre grâce à leur caractère et manière d’être. Parce qu’il faut avouer qu’il est parfois compliqué de les différencier par leur nom puisque certains sont fort semblables d’un personnage à l’autre. Pour pallier à cela l’auteur a réalisé un document récapitulant les différents héros rencontrés. En numérique, ce n’est pas évident de l’utiliser alors l’auteur propose un dossier avec les annexes : personnages, arbre généalogique des grandes familles, lexique, …, mais comme je m’y suis retrouvé assez facilement entre les différents chapitres, je n’ai pas pris la peine de le consulter lors de la lecture.

En bref, j’ai été entrainée dès les premières lignes dans cette histoire et je suis curieuse de voir vers où l’auteur va se diriger dans les tomes suivants. De plus, le dernière chapitre nous offre une fin qui donne envie de connaitre la suite !




 

Dans les yeux de Lya, tome 1 : En quête de vérité ~ Carbone et Justine Cunha

 


À la veille de ses 17 ans, Lya se fait renverser par un chauffard qui prend la fuite, la laissant pour morte. Elle survivra mais devra rester en fauteuil roulant toute sa vie. Quatre années plus tard, elle termine son DUT Carrières juridiques et décroche un stage dans le cabinet d'avocats le plus prestigieux de la ville, celui du célèbre et médiatique maître Martin de Villegan. Son stage n'a pas été choisi par hasard, bien au contraire. C'est ce même cabinet qui a réglé son cas des années auparavant. Ses parents ne lui en ont rien dit mais elle a découvert qu'ils avaient été achetés pour éviter des poursuites juridiques. Bien décidée à retrouver celui qui l'a renversée et à lui faire payer, elle va se mettre en quête du dossier. Un jeu dangereux commence alors et sa soif de vengeance ne sera pas sans conséquences...



Merci aux Éditions Dupuis ainsi qu’à Netgalley pour ce service presse.
Dans les yeux de Lya, nous raconte l’histoire d’une jeune femme qui a été victime d’un accident de voiture. Renversée par un chauffard qui a pris la fuite Lya se retrouve dans une chaise roulante. Elle est décidée et prête à tout pour découvrir qui est le responsable. Pour cela elle se fait engager comme stagiaire dans le cabinet d’avocats qui a traité son dossier.
Je lis rarement des BD, mais celle-ci m’a fait de l’œil lorsque je l’ai aperçue. Elle a une très belle couverture et le résumé m’a vraiment intrigué.
On est très vite embarqué dans cette histoire et je peux vous dire que je l’ai dévoré. L’intrigue est prenante et elle nous donne envie d’en apprendre plus et de savoir qui est le coupable.
J’ai beaucoup aimé le personnage de Lya, elle est forte, attachante et ça nous donne envie de la soutenir dans son enquête.
Les dessins sont vraiment très beaux et très doux. J’aime beaucoup ce style, les couleurs utilisées et l’ambiance des planches.
Ce premier tome se termine sur un Cliffhanger qui nous donne qu’une envie, connaitre la suite !





mardi 6 octobre 2020

L'Éveil de l'Ombre, tome 2 : La Relique ~Tiphaine Levillain



Cette fois-ci, Jill, Betty et Niklas savent enfin où se rendre pour empêcher l'Ombre d'arriver à ses fins : Salem. Malgré les récentes révélations sur les Filles de la Nature et la Lumière, le trio de chasseurs d'Ombre est plus fort et plus soudé que jamais. La course contre la montre se poursuit, alors que de nouveaux mensonges sont mis à jour et que l'Ombre les talonne de près. L'avenir de l'humanité n'a jamais été aussi proche de basculer dans les ténèbres... Des pluies sanglantes s'abattront-elles bientôt sur Terre ?


Merci à Tiphaine Levillain pour sa confiance et pour m’avoir permis de poursuivre cette chouette saga.

Ce roman a été commencé et terminé il y a deux jours… Autant vous dire que je l’ai complètement dévoré. J’étais impatiente de connaitre la suite et je n’ai pas été déçue. On retrouve notre trio pour de nouvelles aventures et cette fois-ci, ils vont devoir mettre la main sur une relique avant que l’ombre ne le fasse. 
J’adore toujours autant le thème de ce roman : l’opposition entre l’ombre et la lumière (avec l'ajout des filles de la nature dans la lutte) surtout qu’on se rend encore plus compte dans ce second volume du côté innovant et unique de ce thème. 
L’auteure continue à nous tenir en haleine en nous offrant d’autres révélations et secrets qui nous pousse à avancer dans cette histoire. En parlant de secret, on a enfin la révélation de celui de Niklas et j’avoue que je ne m’attendais vraiment pas à ça. C’est une sacrée surprise ! Par contre, j’ai été un peu déçue de la réaction de Jill et Betty en l’apprenant ! Surtout quand on voit leur avis sur un sujet équivalent quelques pages avant…

J’ai eu un peu peur d’être perdue lors de la lecture de ce second tome, mais je me suis rendu compte que l’histoire du premier était encore fraîche dans ma tête et en plus Tiphaine Levillain remet bien les informations importantes du premier tome en évidence.  Ces éléments sont parsemés à travers le roman de manière discrète donc on redécouvre les choses de manière agréable.

Tiphaine Levillain nous offre une fin vraiment surprenante avec deux grosses révélations (dont une qui reste encore une peu floue puisqu’on nous apprend quelque chose, mais où une part d’ombre continue de flotter). Je peux vous dire que j’ai vraiment envie d’en apprendre plus !




Petites glissades au grand large ~ Seb Landru

 

Une croisière dans les Caraïbes ne permet pas toujours de profiter des vacances paradisiaques que l’on imaginait en montant à bord… Chutes malencontreuses après une soirée bien arrosée, suicides, disparitions non élucidées… Le voyage offre parfois des surprises pour le moins désagréables…
C’est à cela que va devoir se confronter Lucas, jeune détective embarqué sur un navire pour mener sa première enquête. Très vite, il comprend que la compagnie est bien décidée à l’empêcher d’éclaircir quoi que ce soit. Et surtout, il découvre l’existence de trafics douteux liés aux difficiles conditions de vie des membres d’équipage. L’exploitation de la misère humaine conduit à des situations dont il sonde progressivement la gravité. Et ce qui s’annonçait comme une enquête impossible à élucider — la chute en haute mer d’un passager, sans témoin — donne lieu à de lugubres découvertes…
Seul et isolé sur le navire, Lucas tentera par tous les moyens de résoudre le mystère de ces Petites glissades au grand large…
Suivez ses aventures dans un récit contemporain, frais, et bien documenté sur les conditions de vie en croisière.  


Lucas, est un jeune détective qui rêve de grandes enquêtes et lorsqu’on lui propose en propose enfin une, il est aux anges. Le voilà donc à bord d’un bateau de croisière pour tenter d’élucider une disparition. Mais il va vite déchanter puisqu’il se rend compte que ce qu’on attend de lui, c’est justement qu’il n’enquête pas et qu’il profite de la croisière tout frais payé… C’est sans compter sur sa curiosité qui va le pousser à faire de sombres découvertes…

Je tiens tout d’abord à remercier l’auteur pour sa confiance.
Une fois plongé dans ce roman, il est dur d’en sortir et de le lâcher ! On est vraiment transporté dans cette histoire et nous aussi on a envie de connaître le fin mot de cette affaire. Qu’est-il donc arrivé à ce passager ? Accident, suicide, meurtres, … ? On obtient les informations au moment où notre détective les trouve et on a donc un peu l’impression de participer aussi à l’enquête. Tout comme Lucas on met en place des hypothèses pour comprendre ce qu’il s’est passé. Et moi, j’étais très loin de la réalité et je ne m’attendais absolument pas à ce dénouement ! J'ai donc été très agréablement surprise.

Ce que j’ai aussi apprécié, c’est qu’on voit que le sujet est bien documenté. On en apprend plus sur les conditions des travailleurs dans ce genre de croisière. On se rend compte que ce n’est pas tout beau et tout rose.

J’ai adoré les personnages ! Ils sont tous différentes et un chouïa farfelu pour certains (Oui, je pense surtout à toi mini Bob !!) Ce qui permet, malgré le thème de l’histoire de mettre de l’humour qui n’est pas lourd et qui tombe au bon moment ! 
Lucas est un personnage attachant, sympathique et j’ai adoré le suivre dans cette aventure. J’ai beaucoup aimé qu’il ait un métier peu commun et surtout qu’il soit asexuel. Ce n’est pas courant dans la littérature et en plus l’auteur explique très bien ce que ça signifie en allant plus loin que le simple : « ne ressent pas ou peu d'attirance sexuelle pour une autre personne » et ça, c’est vraiment positif !

Une écriture fluide et délicate qui nous en traine dans cette histoire et qui nous empêche d’en sortir avant la dernière ligne !

Tout comme Lucas, je n’attends qu’une seule chose : une nouvelle enquête !


samedi 3 octobre 2020

Nouvelles fantasmagoriques ~ Isaac De Mont

 


Ce recueil de nouvelles comporte sept histoires, alternant science-fiction, fantastique, thriller et drame.
Revisiter l’Illiade, imaginer un futur chaotique, penser autrement au passé, elles s’inscrivent toutes dans une volonté, vous faire vivre une expérience fantasmagorique.

Merci à l’auteur de m’avoir proposé ses histoires. 

« Nouvelles Fantasmagoriques » nous propose 7 histoires, 7 univers et tout autant d’atmosphère différente. Ces histoires peuvent se lire indépendamment l’un de l’autre puisqu’elles nous pas de rapport entre elles si ce n’est nous faire réfléchir et nous questionner sur différents sujets : le racisme, la différence, la violence, ... L’auteur nous emporte et nous transporte dans ses histoires tout en nous laissant le choix sur comment interpréter ses récits. Il nous laisse des indices que nous suivons. Les histoires de ce recueil sont à la fois poétiques, étranges, surprenantes, dérangeantes …
L’auteur a une plume agréable et assez poétique et qui convient parfaitement pour ses histoires.

« La nouvelle Andromaque » nous emmène dans un monde où la vie est comptée en pas. Une fois le compteur à zéro, c’est la fin. On suit une jeune fille, qui tente par tous les moyens de retrouver son amie. On l’accompagne dans ses recherches, dans ses angoisses jusqu’à cette fin surprenante

Avec « De sang », on est tout de suite plongé dans cette histoire et l’on a envie de savoir ce que Darius a à dire. Je me suis demandé si, un jour ce qui arrive à notre héros est possible, est-ce que je voudrais moi aussi participer à ce genre d’expérience ?! C’est un questionnement qui m’a suivi jusqu’à la fin. La chute de cette nouvelle m’a vraiment surprise.

« Octavus » est une nouvelle beaucoup plus courte et qui touche à la différence. Cette différence qui dérange et fascine à la fois. Une très belle histoire beaucoup plus douce.

« Peut-être des enfers » nous plonge dans un univers de mort, de résurrection et de sorcellerie. Notre personnage principal, tente de ramener quelqu’un à la vie, mais nous ne savons pas qui est cette personne et c’est à la dernière page que nous apprenons la vérité.

La nouvelle « Théorie du rien » est celle qui m’a le plus perturbé, entre le côté horrifique de certains passages et l’incompréhension de ce qui se passe entre ces deux frères, je ne suis pas sûre d’avoir tout compris. Peut-être qu’avec une relecture les choses changeront.

« Obéissance absolue », il y a une certaine ironie qui transparaît dans cette histoire et qui est encore plus percutante lorsque l’on met en parallèle le titre et l’histoire en elle-même et j’ai vraiment adoré.

« Lettre visible » est celle que j’ai trouvé la plus touchante. Une ode à la vie et à la liberté dans la mort. Un très beau texte.

En bref, des histoires courtes, mais percutantes !

 



Rockbury, tome 1 : Le poids de nos secrets ~ Effie Hollyn et Ryanne Hollyn

  Benji et Phoenix se connaissent depuis toujours et rien n’est en mesure de les séparer. Ayant grandi dans le même cocon familial, ils sont...