mardi 29 septembre 2020

L'ange de Cassel ~ Pat Caron


Un esprit un peu rebelle, passe un accord bienveillant avec Dieu et vient à se passionner pour un tout petit bout de Flandre, mais il se retrouve successivement plongé, bien malgré lui, dans l’épicentre de plusieurs guerres historiques, toutes sur cette même terre.
Il n’y comprend pas grand-chose car sa mission contractuelle était justement de supprimer la guerre du vocabulaire et des actions des hommes.
Six guerres déjà, mais pourra-t-il éviter la septième ? Peut-être en négociant quelques amendements ou extensions à l’accord initial ?

On plonge dans une histoire originale où un ange veut aider Dieu à améliorer le monde des hommes. Son but, mettre fin aux conflits. Pour y arriver il va descendre sur terre dans la peau d’hommes ou de femmes du peuple sans souvenir de sa condition de base. Il va toujours retomber au même endroit : la butte de Cassel.

J’ai beaucoup aimé cette histoire, le fait que chaque chapitre nous présente des personnages différents, des époques différentes, des événements historiques en lien avec cette région en particulier et les guerres qui s'y sont déroulées. Ayant eu des cours d’archéologie, je connaissais déjà un peu Cassel et donc c’était un plaisir de me plonger dans ces récits.

 Entre chaque moment, on retrouve Dieu et l’Ange qui discute sur ce qui vient de se passer, essayer de trouver de quoi améliorer le monde, comprendre ce qui vient de se produire, … J’ai vraiment apprécié leurs discussions, et leurs réactions, elles m’auront bien fait sourire !  Et cette volonté de l’ange de ne pas abandonner et de vouloir continuer à descendre sur terre pour tenter d’améliorer les choses m’a bien plu ! 
Les personnages sont donc nombreux et très variés. Il y a deux histoires que j’ai préférées. La première, celle de Frère Colin. Les destructions iconoclastes ont encore fait écho à des cours que j’ai suivis durant mes études. Et celle de Fleur, que j’ai trouvé vraiment touchante.

L’auteur a une plume très agréable à lire et un autre point positif c’est la partie à la fin : Les « si » de l’histoire.  Comme on dit avec des Si on pourrait refaire le monde ! 

En bref, c'était une lecture très sympathique et agréable.

 

Don Vega ~ Pierre Alary

 


Madrid, 1848. Don Vega, héritier d'une riche famille californienne, reçoit une lettre lui annonçant le décès de ses parents. L'auteur du courrier, le père Delgado, l'incite à rentrer « dans les plus brefs délais ».

À son retour, Don Vega découvre que le domaine familial est désormais géré par un ancien général, Gomez. Celui-ci s'appuie sur Borrow, une brute sadique et sans scrupules, pour mettre la Californie en coupe réglée en rachetant des terrains à bas prix afin de les revendre plus cher.

Des peons ont le courage de se révolter. Le visage couvert d'une cagoule, ils se réclament d'« el Zorro », un mythe populaire local. Le peuple les voit comme des héros. Don Vega décide de suivre leur exemple : il revêt un costume noir et est bien décidé à faire payer les spoliations commises envers sa famille. La légende de Zorro est en marche...

L’intrigue nous plonge en plein cœur de la Californie du milieu du XIXe siècle. Période où la Californie n’est plus Mexicaine, mais pas encore rattachée aux Etats-Unis. Les opportunistes en profiteront pour amasser richesse et pouvoir. C’est lors de cette époque trouble qu’une légende renaît : celle de Zorro…

 On n’a pas cette touche d’humour qu’on pouvait observer dans la série télévisée, ici l’univers est sombre, la mort est présente et les personnages sont marqués par la situation actuelle. On a un scénario rythmé où les choses s’enchaînent ne laissant pas de répit aux personnages et aux lecteurs. Les planches sont belles et accentuent le côté dramatique et rythmé de l’histoire. C’est un incroyable travail qui a été réalisé sur ces 96 pages. Et même si on a un format assez court, les personnages sont bien travaillés et ont de la consistance. La fin nous offre un événement qui nous laisse espérer une suite !

C’est une très chouette BD et j’ai apprécié la lire. Si vous avez envie de redécouvrir l’histoire de Zorro, n’hésitez pas à vous lancer dans la lecture de Don Vega.

 



lundi 28 septembre 2020

Les Litanies de l'Unique, tome 1 : Les Incarnations ~ Lancelot Sablon

 


« Dans une Contrée unifiée par la force et opprimée par l’Unique Dogme, l’isolement est gage de survie ».

C'est un des préceptes que leur a enseigné le doyen, celui-là même dont Ghaal a retrouvé la tête, empalée au milieu de son village en ruine. Depuis, son seul but a été de quitter la Contrée-Unie pour laisser son passé, son deuil et l’aiguillon de la vengeance derrière lui.

Mû par le désir de changer de vie, Ghaal s’approprie le nom d’une divinité dont parlent les mythes d’au-delà la Contrée : le Drakhal’in. Jamais il n’aurait pensé que le nom du dieu aux mille visages puisse bouleverser sa vie, éveillant ainsi l’intérêt des Hérétiques, un groupe de rebelles cherchant à renverser la suprématie de l’Incarnation de l’Unique.

Drakhal’in devra lutter pour ne perdre ni la raison ni son identité, son esprit malmené par un étrange pouvoir dont il ne maîtrise pas la portée.

Ghaal est un jeune garçon qui en revenant de la châsse, va retrouver tout son village massacré dans des conditions atroces.  Son but sera alors de changer vie et pour cela, il change de nom pour celui d’un ancien Dieu, Drakhal’in… Sa vie changera, mais à quel point ?!

Merci à Lancelot Sablon, pour l’envoi de son roman parce que j’ai plus qu’adoré cette histoire ! On est plongé dans un univers complexe, sombre, et pas aussi beau qu’il n’y paraît. Le monde est en paix, prospère, mais à quel prix ?! Les habitants doivent tous suivre le dogme de l’Unique sous peine de trouver la mort et c’est par la violence que ce monde a été mis en place et continue de tourner. 
Ce que j’ai adoré, c’est qu’on n’a pas une bataille du bien contre le mal, les méchants contre les gentils, bien tranché comme on le retrouve dans d’autres histoires. Mais plutôt, une lutte d’idéologie, chacun pensant que ses idées et ses choix sont ce qui a de mieux pour le peuple.

On est tout de suite plongé dans ce roman et l’auteur ne nous ménage pas dès le début de l’histoire. Grâce au prologue, on se rend tout de suite compte du côté sombre et que les personnages ne seront pas épargnés. A partir de ce moment-là, le parcours de notre héros sera semé d’embûche, il va devoir affronter beaucoup de choses et pas uniquement des batailles sanglantes, mais aussi ses questionnements, il va devoir affronter ses peurs, la perte de certaines choses (va falloir le lire pour savoir de quoi il s’agit…)
L’auteur, nous propose aussi une petite romance, mais ne vous attendez pas à une belle romance à l’eau de rose… Même à ce niveau, les choses ne seront pas du tout faciles, ni une évidence pour nos personnages (Il suffit de voir la fin… Pour ceux qui l’ont lu ou pour ceux qui le découvriront)

Lancelot Sablon, arrive à nous présenter des personnages divers et variés qui ont souffert autant psychologiquement que physiquement. Ces épreuves, ont permis de les façonner et de leur donner une psychologie complexe et très intéressante à suivre (Je pense notamment à Méloria)

J’ai beaucoup aimé Ghaal, sa manière d’être, de croire,
 de douter, sa ténacité, son pouvoir … Bien qu’il pense être
un jeune homme normal, on se rend très vite compte que ce ne sera pas le cas. J’ai beaucoup aimé l’évolution de ce personnage. Je n’expliquerai pas pourquoi, parce que j’ai l’impression que ça gâchera un peu la découverte de cet homme et de son histoire pour ceux qui n’auraient pas encore lu ce roman. Ce que j’ai aussi aimé, c’est le parcours de notre héros, ce qu’il a vécu, traversé jusqu’à se faire appeler Drakhal’in et en arriver là où il en est.

L’auteur a une plume très addictive qui nous plonge dans l’histoire et nous empêche de décrocher. Les sentiments passent très bien ! D’ailleurs, j’ai eu à deux reprises mon petit cœur brisé… 
Je ne m’attendais pas du tout à la fin. Les derniers chapitres m’ont étonné et je suis plus que curieuse de connaitre la suite et de savoir comment les choses vont se passer, évoluer, … 
Je conclurais donc sur cette question : A quand la suite ??!








lundi 21 septembre 2020

L'Élection présidentielle, tome 2 : Fight for the best ~ Abel Assecq

 



La course à l’élection présidentielle est semée d’embuches. Philip devra se montrer à la hauteur s’il veut gagner.

La rumeur, les concurrents (plus ou moins loyal) et le manque de financement seront autant d’obstacles que lui et son équipe devront surmonter. Son couple devra être assez fort pour résister aux pressions extérieures et à la difficulté de travailler avec la personne avec qui l’on partage son lit.

L’investiture n’est que la première étape. Pour la remporter, Philip devra remonter dans les sondages et convaincre le peuple américain. En aura-t-il la force ?



Et nous revoilà pour le tome deux de l’Election présidentielle ! Nous retrouvons notre petite équipe qui continue son avancée pour l’investiture à la présidence, mais les choses ne vont pas être simples et de tout repos. Entre le manque d’argent, les coups bas et autres soucis, nos héros vont devoir tout donner pour s’en sortir.

J’étais impatiente de savoir comment les choses allaient évoluer dans la suite de cette saga et je n’ai pas été déçue. Je vous avais écrit pour le tome 1, que la politique n’était pas mon truc, mais je me laisse à chaque fois prendre par l’histoire. Suivre Philip et Jonathan, leur couple, les autres membres de l’équipe m’a encore fait passer un super moment. Les choses s’enchaînent, mais il reste encore pas mal de surprises à découvrir. Dans ce tome on se rend compte des horreurs réalisées par certains pour réussir...

Un point positif dont j’ai déjà parlé et qu’on retrouve dans tous les romans d’Abel Assecq que j’ai pu lire, c’est l’humour. J’adore toujours autant qu’il y ait des moments drôles dans les histoires surtout quand c’est bien dosé. Autre élément que j'apprécie toujours autant c'est la plume de l'auteur.

J’apprécie de plus en plus Philip et son intégrité ! Il est droit dans ses bottes et veut le rester ! Les autres personnages sont toujours aussi attachants et sympathiques.

J’ai encore passé un super moment avec cette lecture et j’ai hâte de continuer à suivre les aventures de notre politicien et sa fine équipe !




samedi 19 septembre 2020

L'Éveil des Mononokés ~ Axel WITZKE

 


Au commencement, le kami de la vie scella Izanami, la Mort, dans l'Enfer souterrain pour sauvegarder notre monde.

Mais l'équilibre est rompu, la mort entrave la balance du destin. Suintant à travers la pierre, elle remonte et empoisonne notre terre et tous les êtres à sa surface.

En ce moment même, les démons et les esprits se dressent pour défendre ce monde.
On les appelle les mononokés.
Trois de leurs clans se sont alliés : les loyaux tanukis, esprits purs les plus proches de la Nature. Les fiers et érudits nékos et les kitsunés, les puissants démons renards.

Mais les kitsunés, corrompus par le pouvoir d'Izanami ont trahi les autres clans.

Les mononokés survivants font face, mais ils manquent de cohésion. L'Alliance se délite et l'Ombre progresse...


Pour défaire Izanami, la néko Kizuna a reçu les reliques sacrées :
Le miroir, l'épée et le magatama.
Mais l'improbable s'est produit quand elle a échangé par accident son corps et ses pouvoirs avec un humain.

Bloqués tous les deux dans le corps de l'autre, sauront-ils sauver nos mondes ?
Et provoquer l'éveil des mononokés...

L’éveil des Mononokés nous plonge en plein cœur du Japon. Notre héros, lorsqu’il décide qu’il est temps pour lui de prendre des vacances va faire une découverte incroyable : l’existence d’un monde fantastique rempli de Kami et de Mononokés….

J’ai adoré plonger dans cet univers et découvrir voire redécouvrir le folklore, les mythes et les légendes de ce pays qui me fascine depuis quelques années. Pas de panique si vous ne connaissez rien au Japon et son folklore, en plus d’avoir à la fin des notes explicatives, il y a quelques notes de bas de pages qui nous apportent directement des explications sur des termes plus spécifiques. Ces notes ne sont pas trop nombreuses, donc elles ne prennent pas le dessus sur l’histoire. J’adore les romans où il est possible d’apprendre des choses tout en passant un super moment de lecture. 

Ce fut un plaisir de suivre Li’an à travers ses aventures, sa mission, ses rencontres, … Une fois, son premier contact avec un mononoké passée, les choses vont s’enchaîner et notre héros n’aura plus aucune seconde de répit. Le récit est dynamique, les scènes s’enchaînent super bien, il y a des petites touches d’humour réparties à travers le roman qui apporte un petit plus à cette histoire.

Li’an est donc notre attachant héros. C’est le genre de personnage qu’on aime suivre parce qu’il n’est pas parfait, il doute, hésite, mais il veut faire tout ce qui est en son pouvoir pour sauver tout le monde. 
Il y a quand même pas mal d’autres personnages que j’ai apprécié découvrir au fil des pages. Mention spéciale pour Toranosuké, j’ai beaucoup aimé son courage et sa personnalité.

L’auteur a une plume très agréable, fluide et efficace. Elle nous permet de nous plonger dans l’histoire rapidement et d’enchaîner les pages.

En bref, j’ai vraiment passé un super moment avec cette histoire et j’ai aimé pouvoir me plonger dans cet univers et découvrir ces personnages.
 




mercredi 16 septembre 2020

Halfdan, tome 1 : La fuite ~ William Emmanuel

 


Halfdan, jeune adolescent de treize ans, voit sa vie bouleversée. En tant que Descendant d'Arymir, la Prophétesse, morte il y a plus de cinq milles ans, il doit s'engager dans une quête extraordinaire pour triompher des forces du Mal. Il sera supporté par des humbles, de preux guerriers voués à la Lumière... Trois Elfes, un Chevalier et un Consacré ! Mais déjà, la route s'annonce longue. Ils doivent bientôt s'enfuir du Royaume des Hommes pour gagner éventuellement celui des Elfes, à l'extrémité du Continent d'Edalf.


À travers les états d'âme de Halfdan, ce livre, constitué de trois parties, se présente telle une fresque romanesque pleine de lumière. Une geste qui ravira les fans du Hobbit et du Seigneur des Anneux, car « La Volonté du Mal ruine souvent le Mal », comme l'écrivait Tolkien. Un peu à la manière des semi-hommes en fuite, ce roman, fruit de plus de huit ans de travail, se veut comme le possible successeur des grandes histoires épiques et des conflits que ces dernières ont engendré dans l'imaginaire des lecteurs. Qui donc vivra, verra !

Halfdan, est un jeune garçon qui mène une petite vie tranquille avec ses parents et sa gouvernante. Jusqu’au jour où les forces du mal réapparaissent et poussent les parents de jeune garçon à l’abandonner pour sa sécurité. Trois ans plus tard, les forces du mal reviennent pour Halfdan et il est obligé de fuir avec Cordéllia, sa gouvernante qui a veillé sur lui depuis tout ce temps.

Nous plongeons dans un univers sombre où les ténèbres avancent de plus en plus et détruisent tout sur leur passage… Ce monde est peuplé d’être comme les elfes, les hommes, les trolls et des créatures malignes et perfides. L’univers est moyenâgeux et bien développé, j’ai apprécié de voyager dans ce monde aux côtés de nos héros. J’ai aussi apprécié que tout ne se passe pas en voyage et qu’une partie du roman se concentre sur une halte que font nos héros.

Il y a quelques personnages présents dans ce roman. On a notre héros Halfdan, il est attachant et j’ai vraiment eu beaucoup de peine pour lui. Il est très jeune (13 ans) et il doit déjà se comporter comme un adulte pour tenter de survivre et pas que (je vous laisse découvrir ce qu’il l’attend en plus de ça). Parfois on oublie que c’est un petit bout et puis on retrouve dans ses réactions toute l’innocence de son jeune âge. C’est quelque chose que j’ai vraiment apprécié, parce qu’il ne devient pas du jour au lendemain un homme sans doute et sans reproche. 
Ensuite on a Cordellia, la gouvernant d’Halfdan. Elle a veillé sur lui depuis sa naissance et est présente pour le jeune homme. On n’en apprend pas beaucoup sur elle sauf qu’elle est calme douce et on se rend compte qu’elle a une grande part de mystère que nous devons encore découvrir. 
Ruan, Firmund, Narie, Dalamum et Ralamum font tous partie du groupe d’Elus aidant et voyageant avec Halfdan. On voit qu’ils sont tous différents les uns des autres, mais il manque pour certains d’un peu de développement.

La plume de l’auteur peut paraître particulière, les structures de phrases pas courantes, mais j’ai apprécié cette manière d’écrire.

La fin est brutale et il plane encore beaucoup de secret et de mystère dans cette histoire et derrière cette prophétie. Je me demande ce qui va se passer pour notre petit Halfdan et quelles horreurs va-t-il encore devoir vivre. 





jeudi 10 septembre 2020

Le Guerrier Immobile, tome 1 : Ce qui est visible ~ Benjamin Eismann

 Couverture Le Guerrier Immobile, tome 1 : Ce qui est visible

Depuis trente ans que dure cette foutue guerre qui ravage le continent, Il frappe les trois armées n’importe où, n’importe quand, sans raison apparente.
On dit qu’à Sa venue, en l’espace d’un battement de cils, tous les combattants s’effondrent. Sa lame fauche même ceux équipés d’une exoarmure lourde.
Nul ne sait qui Il est. Nul ne sait d’où Il vient. Nul ne sait s’Il est Indépendantiste, Loyaliste ou mutant.
Le charnier qui fleurit dans Son sillage devient invariablement un no man’s land sacré.
À l’ère des bombardements neutroniques et des concentrateurs laser espace-sol, les soldats les plus endurcis ne peuvent prononcer Son nom sans un frisson de fascination.

Certains disent qu’Il n’existe pas. Pure invention de la propagande.
D’autres soutiennent qu’Il est le fruit d’une expérience ratée.
Rares sont ceux à penser qu’Il est l’émanation d’une puissance supérieure.
Et jusqu’à la semaine dernière, tout le monde croyait qu’Il ne laissait aucun survivant.

Merci aux Editions Librinova et à Netgalley pour ce service presse.

Ce roman nous entraîne en plein cœur d'une guerre entre trois populations : les Indépendantistes, les Loyalistes et les Mutants. Personne ne se souvient de pourquoi cette guerre à débuter, mais une chose est sûre, c'est que tout le monde pense que le Guerrier Immobile est lié à tout ça...

J'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire. Elle est particulière, parce qu'elle nous emmène dans un univers où personne ne sait qui est ce Guerrier, d'où il vient et ce qu'il veut, mais tout le monde le craint et en même temps est fasciné par sa présence.

A chaque fois, qu'il arrive personne n'a survécu, jusqu'à ce jour... Des gens ne faisant pas partie du même groupe sont toujours vivant et tous l'ont vu, tous ont pu apercevoir ce qu'il cache derrière son masque. On se pose des questions, pourquoi eux et surtout dans quel but ? Il y a une certaine dose de mystère dans cette histoire, on veut comprendre les choses et donc on tourne les pages pour savoir. Mais il reste encore une grande part de secret, de mystère qui ne sont pas encore révélés à la fin de ce première tome.

Ce roman est sanglant et nous montre la noirceur de ce monde, mais en même temps on retrouve une part de douceur, de compassion et d'entraide.

Ce qui est aussi incroyable avec ce roman c'est qu'aucun des personnages n'a de noms, ils sont tous nommé selon ce qu'ils sont : le bleu, la mère, le père, le deuxième survivant, ... Et malgré ça, ils sont attachants, intéressants et on aime suivre leur cheminement en tant que survivant.
J'ai eu une petite préférence pour le bleu. J'aime son caractère et sa personnalité.

Ce roman nous présente une histoire vraiment intéressante et passionnante. On fait défiler les pages pour savoir ce qui va se passer. En tout cas, j'ai vraiment passé un super moment et j'ai hâte de pouvoir connaitre la suite ! Surtout que la fin nous offre encore un élément auquel on veut des réponses !





lundi 7 septembre 2020

Chrysalide, tome 1 : Les Clefs perdues ~ George Lerouge

 

La Noirceur, l’essence du mal.

Cette substance visqueuse et sombre est apparue à la surface des trois Mondes au temps des anciennes guerres. Ce poison s’est infiltré tel de l’eau sur un sol aride dans le cœur des êtres, brisant l’équilibre que les Anges et les Dieux cherchaient à maintenir.

Sur Terre, le chaos engendré a forcé les peuples doués de magie à se réfugier sur l’Île, un continent caché au milieu de l’Atlantique où la magie a perduré, alors qu’ailleurs, elle a été oubliée.

Des milliers d’années plus tard, la Noirceur a continué de se répandre.

Au cœur du royaume des Fées, Sophia, Lily, Victor et Pierre vivent reclus dans une ferme. Enlevés lorsqu’ils étaient nouveau-nés, ils sont séquestrés par un Magicien cruel qui attend l’éveil de leur pouvoir. Mais avant que ce dernier ne puisse accomplir son dessein, les enfants parviennent à s’enfuir, prêts à affronter les dangers d’un monde qui leur est inconnu.

Je vous tout d'abord remercier les Editions Malysa et George Lerouge pour l'envoi de ce S.P.

Le tome 1 de Chrysalide, est un beau bébé d'un peu plus de 600 pages, mais qui se lit assez rapidement une fois qu'on est plongé dans l'histoire. Et je peux vous dire qu'on est plongé dedans dès la lecture d'un prologue bien mystérieux...

On a dans ce roman un univers riche et bien développé. On retrouve des créatures connues comme les nains, elfes, fées, ..., mais on se retrouve aussi face à des êtres que l'on connaît beaucoup moins et qu'on prend plaisir à découvrir au fil des pages.

Nous suivons dans ce premier tome 4 frères et sœurs qui ne sont pas comme les autres ... (Bien évidemment, je ne dirais pas pourquoi).

Dans ce roman, on n'a pas le temps de s'ennuyer, les choses vont s’enchaîner pour nos héros. Entre actions, retournements de situation, épreuves, ... Les enfants vont vivre beaucoup d'aventures et je peux vous dire que tout ne sera pas facile pour eux. Il va y avoir des moments sombres et plus durs à lire. On s'indigne, on a peur, notre cœur se brise, mais parfois on sourit ou on est touché... Bref l'auteur nous fait passer par de nombreuses émotions variées.

En plus de nous offrir un monde rempli de magie, l'auteur nous offre des personnages attachants et vraiment très bien travaillé ! Même sans leur nom écrit, je suis sûre qu'on aurait pu savoir qui était concerné tellement qu'ils ont des personnalités différentes.

Ces quatre enfants, sont complémentaires, malgré leurs différences. Ils sont unis et toujours là les uns pour les autres. Ils ont vraiment une très belle relation.

On a d'abord Lily, forte, téméraire et prête à tout pour sa famille. Les autres se reposent souvent sur elle et donc elle sert de pilier à la bande. Victor, à un caractère plus brûlant et une grande force intérieure. Ensuite nous avons Pierre, plus discret, mais qui se dévoile un peu vers la fin. Et enfin Sophia, qui pleure beaucoup, elle a souvent peur et compte toujours sur ses frères et sœurs pour l'aider. Mais ce que j'aime chez elle c'est que malgré ça, il lui arrive de prendre son courage à deux mains pour affronter ses peurs.
Il y a toute une série de personnages secondaires qui sont tout autant travaillé, développé et intéressant. Nicolette, Charles Amaryllis, ... jouent eux aussi un rôle important dans cette histoire.

J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur. Elle est fluide, agréable et addictive. Elle nous aide à enchaîner les pages et les chapitres.

Ce roman est le tout premier de la maison d’Editions Malysa et je peux dire que c'est une réussite. Je l'ai dévoré et adoré. Je viens juste de refermer ce roman, mais  j'ai déjà hâte de pouvoir me replonger dans cet univers, de retrouver les personnages et de les suivre à nouveau dans leurs aventures et pour avoir des réponses aux nombreuses questions qui restent en suspens à la fin de ce premier volume.








vendredi 4 septembre 2020

Moi, mon double et ma moitié ?, tome 2 ~ Défi Kombe Ndjondo

 Moi, mon double et ma moitié ? Humains & IA par Kombe Ndjondo


Accidentellement accompagné par son double d’une dimension parallèle, Teddy, ex-juge de la Cour inter-dimensionnelle de justice et des droits humains, a remonté le temps.

Nos deux voyageurs comptent modifier le passé afin de changer radicalement l’avenir. Cependant, ils seront surpris de voir débarquer à cette époque-là un homme, venu d’un futur encore plus lointain que le leur, prétendant être leur fils. Ce dernier les met en garde sur le fait qu’ils ne peuvent malheureusement pas modifier le passé comme ils le souhaitent mais peuvent éviter la destruction d’univers parallèles et l’avènement des transhumains illégaux.

Suivront-ils ses instructions afin de sauver l’Humanité ?



Je remercie encore une fois l'auteur pour sa confiance.

Ayant lu le tome 1 juste avant, je me suis replongée dans l'histoire assez facilement. On continue donc cette aventure où le présent et le futur se rejoignent pour tenter de réparer les erreurs commises.

Je me suis moins perdue dans ce second volume, on prend l'habitude de se repérer à travers les différentes dimensions, entre le passé, le présent et le futur. (Même si encore une fois des démarcations plus marquées auraient été bienvenues)

On voit que l'auteur a amélioré la construction de son roman : il y a plus de chapitres, ce qui permet de faire des pauses plus souvent (j'ai toujours du mal à m'arrêter en plein milieu d'un chapitre donc ici, c'était beaucoup mieux).

Au niveau du dialogue, on voit différentes choses dans ce second tome : on commence avec des dialogues traditionnels avec les tirets, on retrouve ensuite le dialogue de type pièce de théâtre et parfois en plein cœur d'une description. C'est un peu troublant d'avoir ces différentes manières de faire dans un seul roman.

Les personnages sont moins nombreux dans ce second tome et c'est un point positif parce qu'on se perd moins.

Les Teddy sont toujours présents et on apprend à mieux les connaitre. Je trouve toujours que ces personnages sont intéressants et cette fois-ci c'est le Teddy de la dimension 69 que j'ai préféré, justement parce qu'on en apprend plus à son sujet.

Il y a une chose qui ne m'avait pas dérangé dans le premier tome, mais c'est le cas dans celui-ci (par ce que c'est beaucoup plus présent cette fois-ci). Ce sont les Hihi et les Haha. J'ai un peu de mal avec cette manière de faire et parfois ils ne sont pas utiles et donc le personnage paraît un peu cruche (désolée Claire, parce que ça t'arrive souvent ...)

Les choses avancent un peu plus doucement dans ce second tome et je me demande vraiment comment les choses vont encore pouvoir évoluer ...




mardi 1 septembre 2020

Moi, mon double et ma moitié ?, tome 1 ~ Défi Kombe Ndjondo

 

À Limoges, un jeune homme doté de capacités extraordinaires va découvrir l’existence d'univers parallèles. Amoureux de sa camarade de classe qui a déjà un petit ami, il va tenter sa chance avec le double de sa bien-aimée dans une autre dimension, mais il sera surpris lorsqu’il se rendra compte que la fille qu’il aime sort déjà avec son propre double dans cet autre univers.

Dans le futur, l’un de ses doubles l’accuse d’avoir provoqué un chaos à travers les univers et le tient responsable de la mort de sa bien-aimée. Il a la ferme intention de lui faire regretter ses actes.

Une juridiction sera créée afin de faire régner l’ordre et la paix à travers les dimensions. La découverte de l’existence des univers parallèles ne va-t-elle pas bouleverser l’équilibre des mondes?

Je tiens à remercier Défi Kombe Ndjondo pour sa confiance pour ce service-presse

Dans ce roman on est plongé dans un univers où notre héros Teddy peut voyager d'une dimension à une autre. Dans chacune d'entre-elles vivent les mêmes personnes, mais bien évidemment avec des éléments qui diffère d'un monde à l'autre. Le but de notre héros au départ, est l'amour... Il veut tenter de rencontrer le double de la fille qu'il aime. Mais il va très vite se rendre compte que ces voyages ne seront pas sans conséquence...

Les univers qui touchent aux voyages dans le temps et entre les dimensions sont toujours à double tranchant puisque parfois, on peut se retrouver complètement paumé lors de la lecture. Dans ce roman-ci, j'ai eu un peu de mal au début (mon cerveau a fait des nœuds), mais au final je m'y suis retrouvé. D'ailleurs l'auteur à fait quelques recherches pour tenter de mieux nous expliquer certains éléments. 

L'auteur nous fait voyager entre le présent et le futur, et j'ai trouvé ça intéressant surtout que tout n'est pas dévoilé d'un coup. On apprend les choses petits à petits et c'est agréable.

Les personnages sont assez nombreux, puisqu'on retrouve certains personnages sont en double (et voir plus).

Teddy, notre héros est assez attachant. Surtout celui du futur, il est déterminé et veut bien faire les choses. Kevin est aussi un personnage qui j'ai apprécié lors de ma lecture.

Par contre, il est un peu plus compliqué de s'attacher aux autres personnages. Comme les réactions et certains sentiments de ceux-ci, sont indiqués entre parenthèses, c'est rapide et on n'a pas le temps de l’assimiler qu'on passa à autre chose donc on n'arrive pas à avoir d'empathie pour eux.

J'ai eu un petit peu de mal avec la forme du roman, je dois l'avouer. J'aurais aimé qu'il y ait des démarcations plus mises en avant pour séparer les différentes parties d'un même chapitre. Parce que parfois, j'ai du m'y reprendre plusieurs fois pour être sûre de savoir où je me trouvais. Et ensuite c'est la forme des dialogues qui est présentée de manière d'une pièce de théâtre. C'est très perturbant parce que je n'ai pas du tout l'habitude de cette manière de faire.Est-ce par facilité ou c'est une réelle volonté de présenter le roman sous cette forme? Après quand on sait que le roman se compose essentiellement de dialogue et vu le nombre de personnages, on peut comprendre cette manière de faire.

Malgré ces éléments, j'ai fini par me laisser prendre par l'histoire et même si tout est lié, j'ai une préférence pour les moments qui se passent dans le futur. 

 


Rockbury, tome 1 : Le poids de nos secrets ~ Effie Hollyn et Ryanne Hollyn

  Benji et Phoenix se connaissent depuis toujours et rien n’est en mesure de les séparer. Ayant grandi dans le même cocon familial, ils sont...