dimanche 24 novembre 2019

Otoko Geisha ~ Eva Justine


Résumé


Un homme geisha a-t-il le droit d’être amoureux ? Élevé dans une maison des plaisirs, Mikio est un otoko geisha. Rompu aux arts de la sensualité, de l’écriture, du chant et de la conversation, il aspire plus que tout à s’élever dans la société nippone. Entrer au service du seigneur Akana Fujiwara no Akimitsu lui ouvre le chemin vers la reconnaissance. Mais il lui faudra se soumettre à tous ses désirs, même les plus vicieux. Pris au jeu de la soumission, le jeune homme apprendra à aimer et respecter cet étrange maître... jusqu’à ce qu’il fasse la rencontre de Kaori, le frère jumeau de son seigneur. Troublé au plus profond de son âme, Mikio suivra ses sentiments en un tracé sinueux. Entre l’art de la vie japonaise au XVIIIe siècle, les délices d’un voyage au palais impérial, et les ravages d’un tremblement de terre, il affrontera avec honneur toutes les épreuves mises sur le chemin de son bonheur. Mais sera-t-il capable de décider quel homme emportera son cœur ?



Ce roman nous emmène dans le Japon de l'ère Edo, et nous fait voyager dans un univers lointain et magnifique.
J'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire, dans ce pays qui me fait rêver depuis des années. On apprend les meurs de cette époque en ce qui concerne les grands Seigneurs, les Otoko Geisha, les concubins, ... On voit que l'auteure s'est intéressée à cette période pour nous en parler du mieux possible, même si le contexte historique n'est pas énormément développé, ça ne gêne pas la lecture de cette histoire.
Le monde des Geisha est assez fascinant et en apprendre plus sur ce sujet est vraiment intéressant et agréable.
La première partie de l'histoire est surtout consacrée à Mikio et son nouveau maître Akana et leur relation de soumission. Puis un événement perturbateur va arriver et les choses vont se dérouler rapidement et Mikio va devoir faire des choix pour savoir lequel des deux frères va finir par gagner son cœur.
J'ai beaucoup aimé le déroulement de l'histoire avec certains passages plus dramatiques (qui ont eux raisons de mon cœur d'artichaut). En ce qui concerne la fin, elle n'était pas vraiment prévisible, mais j'avoue que j'ai eu une petite idée de ce qui allait se passer, même si ce n'était pas exactement ce à quoi j'avais pensé.

La plume de l'auteur est très belle et délicate et donc on est face à une œuvre qui n'est pas vulgaire, malgré les nombreuses scènes de sexe. En effet, Eva Justin arrive à trouver de belles métaphores japonisantes pour parler des parties génitales. Ce fut assez surprenant au début, mais on s'y fait très rapidement.

En conclusion, une lecture très agréable et sympathique à lire. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au nom des Dieux : Fracture, tome 2 : Oeuvrer pour la Lumière ~ Gautier Durrieu de Madron

  Mort, désolation et trahison. Depuis qu’ils ont été entrainés dans le Temps, voilà tout ce que Julie, Salia et Lucas ont enduré. Mais c’e...