mardi 7 septembre 2021

Nos mondes i-maginés ~Tetsuya Sano

 

 

Je n’avais jamais cessé d’envoyer des emails à mon amie décédée…

Kôhei Somei a arrêté d’écrire depuis le décès de Yoshino, son amie écrivaine. Hanté par sa mort, il a perdu goût à la vie et a abandonné son rêve d’un jour devenir auteur. Incapable de réellement tourner la page, il continue même de lui envoyer des messages, sachant pourtant qu’ils resteront sans réponse.

Mais son quotidien bascule quand Mashiro, la nouvelle élève du lycée, lui pose des questions sur sa relation avec Yoshino et que, contre toute logique, il reçoit une réponse à un de ses messages…


 

Je remercie de tout cœur NetGalley et les Éditons Akata pour leur confiance !

Kôhei Somei a perdu son amie écrivaine, Yoshino et depuis il a perdu goût à la vie et a arrêté de suivre son rêve de devenir écrivain. N’arrivant pas à tourner la page, il continue même de lui envoyer des messages qui restent bien évidemment sans réponse jusqu’au jour où contre toute attente il en reçoit une …

Avant de commencer mon avis, je veux attirer votre attention sur la magnifique couverture de ce roman ! Je la trouve tout simplement sublime.

Nos mondes i-maginés est un roman court et plein de poésie. C’est une histoire qui bouleverse, qui déstabilise et qui a mis à mal mon petit cœur. Ce roman va aborder des thèmes durs et percutants tels que le deuil, la souffrance d’avoir perdu quelqu’un, la solitude, ne plus avoir l’envie d’avancer, … Ce sont des thèmes auxquels ont risque tous d’être confronté et ce roman nous montre qu’il n’y a pas une seule et bonne manière de se comporté lorsque l’on a perdu quelqu’un de proche.
Cette histoire va aussi nous pousser à nous poser des questions sur l’amour. Est-ce que tout le monde peut aimer ?! Comment aimer ?! Est-ce vraiment grave de ne pas vouloir/pouvoir éprouver ce genre de sentiments ?!  

 Somei est un personnage qui n’a plus goût à rien, qui se laisse porter par les événements et semble vouloir interagir le moins possible avec le monde. Il vit dans ses souvenirs, ceux où Yoshino était encore présente. C’est un personnage attachant et touchant que j’ai aimé découvrir et voir évoluer au fil des pages.

Cette histoire touchante est porté par une belle plume, juste, efficace qui apporte une certaine poésie au roman et beaucoup d’émotion lors de la lecture.

 


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le lapin de ma fille ~ Virginie Cailleau

  Dans le paisible Marais Poitevin, un individu épie la si parfaite famille Canterel… La femme de ménage de cette dernière se fait agresser...