dimanche 5 septembre 2021

Rouge ~ Pascaline Nolot #PLIB2021

 


Accroché au versant du mont Gris et cerné par Bois-Sombre se trouve Malombre, hameau battu par les vents et la complainte des loups. C'est là que survit Rouge, rejetée à cause d'une particularité physique. Rares sont ceux qui, comme le père François, éprouvent de la compassion à son égard. Car on raconte qu'il ne faut en aucun cas toucher la jeune fille sous peine de finir comme elle : marqué par le Mal.
Lorsque survient son premier sang, les villageois sont soulagés de la voir partir, conformément au pacte maudit qui pèse sur eux. Comme tant d'autres jeunes filles de Malombre avant elle, celle que tous surnomment la Cramoisie doit s'engager dans les bois afin d'y rejoindre l'inquiétante Grand-Mère. Est-ce son salut ou un sort pire que la mort qui attend Rouge ? Nul ne s'en préoccupe et nul ne le sait, car aucune bannie n'est jamais revenue...


Voici mon avis sur l’avant-dernier finaliste pour le PLIB 2021 et il s’agit de Rouge !

Malombre subit une malédiction, toutes les jeunes filles versant leur premier sang doivent conformément au pacte quitter le village pour rejoindre celle qu’on surnomme Grand-mère. Personne ne sait ce qu’il peut bien arriver à ces jeunes enfants… Le premier sang est donc signe d’une grande tristesse pour les gens ce village. Excepté le moment où cela arrive à Rouge, une jeune fille ayant une particularité physique. Tous pense que c’est la marque du malin et donc sont heureux d’enfin pouvoir se débarrasser d’elle. Est-ce que ce voyage sera bénéfique pour Rouge ou est-ce une fin tragique qui l’attend ?!

Rouge nous emporte en pleine réécriture du conte du Petit Chaperon Rouge et reprend donc certain code de cette histoire : le rouge qui recouvre la jeune fille, le loup, la grand-mère, le chasseur, … Mais ne vous attendez pas au mignon petit conte de votre enfance. Ici, le monde est cruel et les villageois encore plus. Une lecture prenante, sombre et glaçante qui nous montre le pire du genre humain.
Certaines scènes sont dures, mais surtout révoltantes donc attention pour les âmes sensibles. L’auteure ne nous épargne pas les détails et alors on se prend tout en pleine face. Pascaline Nolot a parfaitement réussi à retranscrire la solitude le calvaire de Rouge : le mépris, les insultes, les violences physiques et psychologiques, son impossibilité à montrer qui elle est vraiment, car elle a été dès le départ condamné sans même lui avoir laissé une chance.

Rouge est un personnage attachant que j’ai beaucoup aimé découvrir et suivre durant ses aventures. C’est une véritable battante qui ne s’avoue pas vaincue face à la bêtise humaine.
L’auteure a réussi à créer des personnages abjects et cruels qu’on aimerait voir disparaitre mis à part notre héroïne et Liénor, son seul ami.

Deux mini déceptions pour moi lors de la lecture. La première vient de mon petit côté rancunier… Je ne vais pas trop m’étendre dessus pour ne pas spoiler, mais sachez qu’il n’a pas été pleinement satisfait… Et la deuxième vient de l’épilogue, en soit j’ai beaucoup aimé ce qu’on y apprend, mais j’aurai préféré que ça ait une part plus importante dans l’histoire et que ce ne soit pas amené à la toute fin.

En bref,  une histoire glaçante portée par une plume envoutante et poétique. Roman à ne pas mettre entre toutes les mains, certaines personnes sensibles pourraient avoir du mal avec cette lecture.

 #ISBN9782354887858

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le lapin de ma fille ~ Virginie Cailleau

  Dans le paisible Marais Poitevin, un individu épie la si parfaite famille Canterel… La femme de ménage de cette dernière se fait agresser...