lundi 30 août 2021

Une orange pour solde de tout compte ~ Denis Costa

 


La plus belle façon de voyager dans le Tyrol italien, cette terre si particulière, rencontre des civilisations latine et germanique, tapissée de pommiers à perte de vue, de vignobles réputés, et cernée par des massifs alpins, les Dolomites, ces hautes montagnes calcaires aux dents acérées.

La disparition inquiétante de la jeune Lisa Innerhofer, fille unique d'une famille de Bau'r des faubourgs de Merano, dans le Tyrol du Sud, divise les habitants, autant que les médias, tandis que les réseaux sociaux se complaisent en commentaires acerbes. Le commissaire Guido Rizzoli, de la police criminelle de Bolzano, est chargé de l'enquête, sous l'autorité pas toujours bienveillante de Sapperlott, diminutif attribué au vice-questeur Thomas Walshofer.

Un jeune homme à peine majeur, Matteo Degasperi, le petit ami de Lisa, est rapidement soupçonné, tant les indices matériels le mettent en situation de coupable idéal. Mais le commissaire sait faire la part des choses, et il oriente son enquête vers une autre piste. Le passé trouble d'un ecclésiastique sulfureux l'intrigue, avant que, de Rome, la hiérarchie brouille les pistes, en tentant de manipuler son service pour parvenir à ses fins.


Je remercie fortement les Éditions Lacoursière pour leur proposition et pour m’avoir fait découvrir ce roman.

Le jeune Lisa disparaît mystérieusement et tous les soupçons portent sur Matteo, son petit ami. Tout aurait pu se terminer rapidement si l’affaire n’avait pas été confiée à Guido Rizzoli, qui ne croit pas en la culpabilité du jeune homme. Est-il vraiment coupable ou quelqu’un d’autre s’en est pris à la jeune fille?!

« Une orange pour solde de tout compte » nous plonge dans un roman prenant, pesant où interrogations et questionnements se bousculent. Au départ, les choses semblent claires et simples, mais une chose en entrainant une autre on se rend compte que tout ne sera pas aussi facilement résolu. J’ai apprécié cette évolution dans l’intrigue et donc de suivre notre policier dans ses réflexions, observations, et actions. Pendant tout le livre on se pose la question de savoir si Guido Rizzoli à raison et si Matteo est vraiment innocent. Les choses se complexifient donc au fur et à mesure grâce aux rebondissements présents dans le récit. En tant que lecteur, on a qu’une envie arriver aux dernières pages pour connaitre le fin mot de cette histoire, mais est-ce que les choses seront-elles que nous les imaginions ?!

J’ai apprécié l’atmosphère de ce roman, on est plongé en plein cœur du Tyrol italien où l’on observe cette opposition entre Italien et Allemand, mais aussi la tension provoqué par un groupe de migrant qu’on veut à tout prix voir partir. Ces éléments rendent l'atmosphère encore plus pesante  et délicate !

Le commissaire Rizzoli est un personnage complexe qui est très plaisant à suivre. Il aime que son travail soit bien fait et n’abandonne pas tant qu’il n’a pas découvert l’entièreté des indices, pistes, … Souvent en confrontation avec son supérieur, il ne va pas hésiter à aller en dehors des clous pour coincer le criminel. J’ai beaucoup aimé le fait qu’il se reposait sur sa femme pour l’aider dans ses enquêtes et pour y voir plus claire.

Denis Costa a su mettre en place grâce à sa plume fluide et prenante, une histoire pesante avec des révélations surprenantes et surtout une fin particulièrement frustrante. Je ne m’attendais pas du tout à ce que l’histoire se termine de cette façon ! Il vous faudra bien sûr lire le roman pour savoir de quoi je peux bien parler.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le lapin de ma fille ~ Virginie Cailleau

  Dans le paisible Marais Poitevin, un individu épie la si parfaite famille Canterel… La femme de ménage de cette dernière se fait agresser...