mardi 6 juillet 2021

Le Pire pouvoir au monde ~ Abel Assecq

 


Lorsque Marc se fait poignarder par sa grand-mère sénile, il croit mourir. En fait, non.
Il se retrouve dans un monde fantastique où vivent des créatures magiques et extraordinaires.
Il devra réaliser de nombreuses quêtes pour réunir les ingrédients nécessaires à son retour.
Il sera aidé par sa guilde, dont il est devenu le chef. Manque de chance, elle a la pire réputation ainsi que le plus gros déficit. À lui de gérer tous les problèmes qui en découle, ainsi que ses membres, un ancien boss de donjon qui refuse de sortir, an (oui, c’est une personne non genrée) barde qui ne l’ouvre presque jamais, un vampire érudit qui la ramène sans arrêt en couple avec un loup-garou qui ne pense qu’à son prochain repas, une naine végétarienne qui foire toutes ses inventions, et un incube qui ne veut pas bosser.


Un immense merci à Abel Assecq pour continuer à me faire confiance pour lire ses romans.

Marc est un jeune homme tranquille qui s’ennuie dans sa vie. Entre ses cours et ses visites à sa grand-mère sénile, il ne fait pas grand-chose. Jusqu’au jour où cette dernière le poignarde… Il pense en mourir, mais non, il se retrouve envoyé dans un monde fantastique où il devient le nouveau chef d’une guilde à la réputation sulfureuse. Marc devra faire face à des créatures surnaturelles, des pouvoirs, des quêtes, … pour tenter de trouver un moyen de rentrer chez lui.

Je suis toujours aussi fan des histoires d’Abel Assecq et c’est toujours autant plaisant de se plonger dans l’un de ses romans ! Cette fois-ci l’imagination fertile de l’auteur nous plonge en plein cœur du monde fantastique des jeux vidéo. On retrouve tout ce qui compose un RPG : Guildes, quêtes, compétences, pouvoir, caractéristiques, créatures surnaturelles, … On va donc suivre Marc lors de son arrivée et de sa découverte de ce nouveau monde et surtout des membres de sa guilde. J’ai adoré découvrir cet univers qui est très accessible même pour les non initiés de ce type de monde.

Je l’ai déjà dit et je vais encore une fois me répéter, mais j’adore complètement l’humour décalé de l’auteur. Et ce roman m’a régalé encore une fois à ce niveau-là. Même les notes de bas de page sont drôles. Ce roman va aussi nous parler d’amitié, de famille, de confiance, d’entraide, d’accepter qui on est et surtout ce qu’on est !
La romance n’est pas au premier plan de l’histoire, mais je rassure les cœurs tendres qu’il y a bien un soupçon d’amour dans ce roman.

J’ai beaucoup aimé les personnages, je les trouve attachants et complètement déjantés. Entre Marc qui ne connait rien de ce monde et qui a un pouvoir assez particulier, un succube faignant, un vampire érudit en couple avec un loup-garou qui ne pense qu’avec son ventre, une naine végétarienne, an barde (personnage non genré. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié retrouver ce type de personnages) et un boss de donjon  qui refuse de sortir. Bref, un groupe complètement hétéroclite que j’ai adoré suivre et découvrir.

Une fois arrivé à la fin on en redemande encore, on ne veut pas que l’histoire se terminer et on a envie de savoir comment les choses vont continuer de se dérouler pour nos héros. J’ai trouvé cette fin pleine d’émotion et j’ai été touchée par ce qu’a fait notre héros, mais il vous faudra lire ce roman pour savoir de quoi je parle !

En bref, Abel Assecq arrive toujours à me faire aimer ses histoires et ses personnages. J’attends la prochaine avec grande impatience.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le lapin de ma fille ~ Virginie Cailleau

  Dans le paisible Marais Poitevin, un individu épie la si parfaite famille Canterel… La femme de ménage de cette dernière se fait agresser...