dimanche 9 janvier 2022

Service après-mort ~ Angélique Kateb

 



N’en déplaise à son carlin prénommé Danny, Lila, la trentaine, seule dans sa studette, ne se sent pas vraiment au mieux de sa forme. Il faut dire que son rêve de percer en tant que photographe à Paris est un échec complet : elle termine difficilement le mois aux coquillettes en se contentant d’immortaliser des mariages et des PACS.
Lorsque le décès de son grand-père l’oblige à revenir dans le Sud de la France, à Arles, sa ville natale où vit sa famille, elle débarque au moment du festival des Rencontres de la photographie dont le thème est… « Rêver sa vie ».
Chez les Naimi, pour combattre la déprime, qu’elle soit liée au deuil ou à la vie en général, on s’occupe. Et entre le hammam que tient sa grand-mère, et les pompes funèbres où officient sa mère et sa tante, de l’occupation, elle va en trouver. Seulement voilà, Lila a un don un peu particulier : un lien avec la mort qui n’appartient qu’à elle et que, jusqu’à présent, elle avait tout fait pour fuir.
Se réconcilier avec son don, comprendre (un peu) les femmes de sa famille et trouver sa voie ? L’été s’annonce prometteur. Quant à la gent masculine… il faut croire que, « quand on ne cherche pas, on trouve » !


Je suis plus que ravie d’avoir été choisie comme ambassadrice pour les romans Feel good et Romance pour les Éditions Kobo Originals donc je les remercie grandement ainsi que Babelio.

Lila est une jeune femme qui a tenté de percer dans la photographie à Paris. Elle est arrivé à un moment de sa vie où, son rêve ne s’est toujours pas concrétisé. Le décès de son grand-père va l’obliger à revenir dans la ville qui l’a vue grandir : Arles. Entre sa grand-mère qui travaille dans un hammam et sa mère et tante qui travaillent dans un salon de pompes funèbres. Entre la vie et la mort, Lila n’aura pas le temps de s’ennuyer surtout avec son don particulier …

Si vous avez besoin d’un roman sans prise de tête et qui vous remonte le moral, n’hésitez pas, « Service après-mort » est vraiment super pour ça. J’ai beaucoup apprécié suivre les femmes de la famille Naimi : La grand-mère, ses deux filles et deux petites filles ainsi que Danny un charmant carlin quoique fort odorant.
C’est un roman feel good avec un soupçon de surnaturel… Malgré le côté léger on retrouve des sujets plus délicats, mais traité avec beaucoup de délicatesse et sans tomber dans le pathos et le gore. On retrouve comme thème ; la mort, l’homosexualité, le harcèlement, l’échec, l’autisme, … Elle essaye aussi de mettre en avant l’acceptation de soi. Le tout est raconté avec bienveillance et une dose d’humour !
Que ce soit au vivant au mort, il y a un grand soin apporté à ces hommes et femmes et j’ai trouvé ça vraiment très touchant.

Contente de savoir que ce n’est qu’un tome 1, parce que sinon il y aurait vraiment eu un goût de trop peu avec cette histoire surtout qu’il y a encore de nombreuses questions en attentes !

J’ai beaucoup aimé les différents personnages et de pouvoir les découvrir au fil des pages. Lila est une jeune femme calme et réservée qui cherche sa voie entre vivant et mort. Les autres personnages sont haut en couleur avec des personnalités détonantes.

En bref, un roman feel good écrit avec une plume agréable et fluide qui permet de nous faire passer un bon moment lecture.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le lapin de ma fille ~ Virginie Cailleau

  Dans le paisible Marais Poitevin, un individu épie la si parfaite famille Canterel… La femme de ménage de cette dernière se fait agresser...