mardi 18 mai 2021

Advenis, La Voie des bâtisseurs ~ Bastien Pantalé

 



Liguïa Atemn conduit sa troupe au-delà des frontières des Hommes. Nulle limite ne saurait borner la Voie qu’ils arpentent. Le Grand Déferlement trempe les élus jusqu’à l’os. Océans et continents se mêlent dans un suprême éclat.

Il y a Páthin le voyant rétif, Vitaïni l'élémentaire animale et instinctive, Éndin la douce et avenante sensitive, Scirel l'érudit formaté, Eloka la linguiste ou encore Ageîn qui donnerait sa vie pour sauver l’un des onze. Tous indispensables à l’essaim, c’est ce qu'annonce la Prophétie. Liguïa y croit, elle est née pour l’accomplir.
Advenis fut érigée pour servir cette quête, pour abriter ce peuple que l’histoire retiendra peut-être, et mener les Bâtisseurs sur la Voie. Les nourrir de cette énergie vitale emplie d’espoirs, que leurs ancêtres ont dû apprendre à maîtriser.

Une génération, la dernière. Un groupe ultime pour unifier les Hommes. Une navigation jusqu’aux sommets du monde. Évoluer pour survivre, et par-dessus tout, bâtir !
L’essaim s’est mis en route à une époque où seules les étoiles jalonnaient le temps. Voici son histoire.




Je remercie Bastien Pantalé pour sa confiance et pour ce service-presse.

Ils sont onze et ils représentent le dernier espoir de sauver l’humanité. Ce sont les Bâtisseurs de la Voie, ils voyagent pour convaincre les peuples d’adhérer à la Voie et de construire les derniers refuges de l’humanité. Leur but ultime, bâtir pour préserver ce qui peut l’être et préparer la planète pour les générations futures.

Je vous avoue qu’au départ, ce roman m’a un peu effrayé… En effet, il fait approximativement 450 pages avec des chapitres assez denses et très narratifs. Donc on se retrouve vraiment confronté à un beau gros roman dans lequel il faut prendre son courage pour s’y plonger la toute première fois. Après ce premier grand saut, il faut appréhender l’histoire et la comprendre. Ce qui parfois peut être un chouïa compliqué surtout au départ, puisqu’on apprend beaucoup de choses avec parfois des concepts qui ont été un peu obscurs pour moi. Mais ne vous arrêtez pas à sa taille et au fait que le début peut être déstabilisant parce que l’histoire en vaut vraiment la peine.
On est embarqué sur Advenis, une sorte de navire gigantesque voguant vers la Voie pour réaliser une prophétie millénaire. Ce roman mêle fantasy et science, car certains personnages possèdent des pouvoirs fabuleux dont certains reposent sur des principes scientifiques.
L’univers mis en place par l’auteur est incroyable et par de nombreux points nous revoie à notre propre monde. On se questionne, est-ce notre planète à une autre époque ?! Est-ce un passé lointain dont on ne se souvient plus ou tout simplement notre futur ?! En tout cas, une chose est sûr on se questionne et on prend conscience de notre monde et ce qui nous entoure.

Il y a un très bon rythme dans la lecture puisque les chapitres ne sont pas du tout équivalents en taille et intensité. De plus, certains d’entre eux nous permettre d’avoir accès aux pensées de quelques personnages puisqu’ils sont présentés selon leur point de vue.
La plume de l’auteur est très agréable et son côté légèrement poétique nous plonge vraiment dans l’histoire et on ne voit pas défiler les pages. Comme dit plus haut, le côté long et dense des chapitres peut faire peur, mais la plume allège vraiment ce côté.

Nos héros de l’Essaim font parties des membres les plus importants de la prophétie puisque ce sont eux qui vont devoir convaincre les peuples d’édifier des bâtiments capables de préserver une partie du monde. Chacun d’entre eux, à une importance capitale et possèdent des pouvoirs et caractéristiques dont ils vont avoir besoin pour les constructions ainsi que pour convaincre les peuples. Les personnages principaux sont au nombre de onze, je pourrais tous vous les présenter, mais ça gâcherait une partie de la lecture si vous ne les découvriez pas par vous-même ! Petite mention spéciale pour Bourpigne que j’ai vraiment beaucoup aimé.

 En bref, un roman qui peut faire un peu peur au départ, mais dont l'histoire et les personnages nous entraine dans leur quête. 


1 commentaire:

  1. Merci pour cette chouette chronique, et pour vous être accrochée au roc d'Advenis. Amitiés

    RépondreSupprimer

Le lapin de ma fille ~ Virginie Cailleau

  Dans le paisible Marais Poitevin, un individu épie la si parfaite famille Canterel… La femme de ménage de cette dernière se fait agresser...