vendredi 14 août 2020

La Dernière Guerre, tome 1 : Alliances et désunions ~ Tiphaine Levillain

 Couverture La Dernière Guerre (Levillain), tome 1 : Alliances et désunions

Résumé

Quelque chose de dangereux approche : la nature le murmure, les étoiles le chuchotent. Un sombre chapitre de l’Histoire est en train de s’écrire, alors que toutes les destinées s’entrecroisent et se dirigent vers un inexorable conflit. Dans la trame de l’existence, quelques fils ressortent, des individualités qui se battent, par choix ou par la force des choses.

Héritière de la famille princière des Liseurs de Rêves, Estrella voyage à la recherche de celui qui pourra rendre à son peuple sa gloire passée. Azaan, Intendant de la cité portuaire de Mebala, nourrit de grands projets pour le continent. De son côté, Kala, jeune princesse du royaume de Lumeya, voit son monde s’écrouler et doit lutter pour sa survie. Grâce à son rang de haute dignitaire de l’Inquisition, Yehya poursuit ses manigances et ses manipulations pour se rapprocher de l’Inquisiteur. Enfin, chasseuse de la tribu des Ipiktoks, Ashaisha enquête sur les nombreuses disparitions qui ont frappé les siens en quelques jours seulement.

Par la force du désespoir, la soif d’un avenir meilleur ou une froide ambition, ces quelques personnes tentent de faire plier le destin, de le modifier selon leurs rêves ou leurs envies. Quelles seront les conséquences pour le reste du monde ?


Je tiens à remercier Tiphaine Levillain pour sa confiance. J'ai déjà pu lire le tome 1 de l'éveil de l'ombre de cette auteure (et d'ailleurs j'attends avec impatience le tome 2) et j'ai également passé un très bon moment lecture cette fois-ci.

On est plongé dans un univers riche et bien développé. Dans ce monde certains peuples veulent garder leurs distances et leur indépendance tandis que d'autres complotent ensemble, des alliances se forment et des conflits éclatent. L'univers que nous présente l'auteure est remplis d'êtres magiques voués à disparaître, chassés par l'Inquisition. Le monde est sur le point de changer, des dangers arrivent de toutes parts et nos héros vont devoir y faire face.

On va suivre différents personnages qui ont chacun leurs propres rêves, croyances et missions à réaliser. On va se rendre compte que certains destins sont destinés à se croiser à un moment ou à un autre.

Au fil des pages, on en apprend un peu plus sur les personnages et sur le monde dans lequel ils évoluent, mais l'auteure garde encore pas mal de secret pour elle... Curieuse comme je suis j'attends avec impatience de connaitre les différentes révélations à venir. (Déjà dans l'Eveil de l'Ombre, elle nous avait caché des choses...xD)

Cette histoire nous est présentée grâce au point de vue de nos différents héros. Chaque chapitre se concentre donc sur l'un d'entre eux. J'aime beaucoup ce procédé mis en place, car ça nous permet d'avoir une vue d'ensemble beaucoup plus large sur ce qui se passe dans les différentes parties de ce monde. De plus, ça nous permet d'apprendre à connaitre les différents personnages. On rencontre donc, Ashaisha une chasseuse de la tribu des Ipiktoks qui enquête avec l'aide de son meilleur ami, Nahela, sur des disparitions mystérieuses. Estrella, une Liseuse de Rêves qui tente de retrouver celui qui pourra rendre la gloire de son peuple. Azaan , un intendant de Mebela qui a de grands projets. Yehya qui grâce à des manipulations et manigances tente de monter dans la hiérarchie de l'Inquisition. Et enfin, Kala la jeune héritière de Lumeya qui va voir son monde basculer et qui va devoir tenter de survivre.

J'ai vraiment apprécié de suivre tout ce joli petit monde, mais j'avoue avoir eu une petite préférence pour Estrella. J'ai aussi beaucoup aimé Raphaël et je me pose beaucoup trop de questions sur Juan...

A la fin de ce premier tome, rien n'est achevé... On veut donc, tout simplement la suite !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La Strega ~ Anne Barthel

  La fin du moyen âge est proche. Des migrants de la province d’Imperia, l’actuelle Italie, viennent repeupler Banulhs, aujourd’hui, Bagnol...