mardi 17 novembre 2020

Edouard au bras sanglant ~ Sabrina Cervantes

 


Paris, depuis quelques mois, semble devenir la scène d’horribles meurtres.
Edouard tente par tous les moyens d’échapper à la petite voix qui lui ordonne de tuer. Ainsi, il échafaude de nombreux scénarios des plus rocambolesques afin d’échapper à ce démon qui le vampirise, le lobotomise, et fait de lui un tueur en série. Mais rien, rien n’y fait. Il reste le pantin de celui-ci.
Ses victimes sont toutes des femmes seules, en quête du prince charmant. On les retrouve mortes, mutilées et suspendues devant une église. Un petit soldat de plomb est laissé sur le lieu du crime en guise de signature. Lorsqu’il retrouve sa mère biologique, quelque chose se passe en lui. La cadence diminue. Serait-ce sa mère qui tue la voix ? Mais les choses ne vont pas se passer comme il le souhaitait. John, l’inspecteur chargé de l’enquête, sera confronté à une multitude de rebondissements qui l’amèneront jusqu’à cet ancien foyer tenu par des sœurs religieuses, et pas à pas, il retracera l’histoire, l’enfance émouvante et tragique d’Edouard. Et John, l’inspecteur chargé de l’enquête, fera une terrible découverte.
Sabrina Cervantes est enseignante de la conduite. Titulaire d’un master 1 en psychologie, elle a suivi une année de spécialité en sciences criminelles. Elle s’est intéressée à la psyché des criminels et surtout à l’influence de leur enfance sur la construction de celle-ci. L’écriture est pour elle un face à face avec soi-même qui reste mystérieux.

Merci aux Editions Ex aequo pour leur confiance et pour m’avoir proposé ce roman et fait découvrir cette auteure.

On est plongé en plein cœur de Paris alors que la ville vit des moments sombres. En effet, un meurtrier sévit et tue de jeune femme célibataire.

Ce roman est assez court puisqu’il ne fait que 100 pages, mais malgré ça Sabrina Cervantes arrive à créer un roman dans lequel on se laisse prendre facilement. D’un côté on suit Edouard, notre meurtrier. On entre dans sa tête et petit à petit l’auteure nous fait découvrir qui il est et surtout pourquoi il en est arrivé là. Je pense que le but de ce roman n’est pas de savoir qui est vraiment Edouard et s’il se fait ou non capturer par la police, mais plutôt de comprendre la psychologie de ce genre d’individu et de savoir ce qu’il lui est arrivé pour qu’il en arrive à de telles extrémités.
De l’autre côté, on suit John, un policier qui va tenter de mettre la main sur ce criminel et pour y arriver il va être confronté à des moments durs.
Ce roman nous offre pas mal de rebondissement auxquels on ne s’attend pas vraiment et il y a donc de bonne surprise lors de la lecture.

En plus, d’avoir une histoire que j’ai beaucoup appréciée. Sabrina Cervantes nous pousse à nous questionner sur Edouard et ses actes lorsque l’on connait son passé, ainsi que sur ce qui se déroule dans les derniers chapitres. Je vous laisse découvrir par vous-même de quoi il s’agit sinon ces éléments spoileront une partie de l’histoire et je pense qu’il faut découvrir les éléments dans l’ordre voulu par l’auteure pour rentrer au mieux dans l’histoire et de mieux comprendre le tout.

La plume de l’auteure est très agréable à lire et qui permet de bien s’immerger dans l’histoire. Ce roman est le premier de Sabrina Cervantes et je trouve que c’est une belle réussite ! D’ailleurs si les thrillers où le passé et la psychologie jouent un rôle important, n’hésitez pas à venir découvrir ce roman !

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au nom des Dieux : Fracture, tome 2 : Oeuvrer pour la Lumière ~ Gautier Durrieu de Madron

  Mort, désolation et trahison. Depuis qu’ils ont été entrainés dans le Temps, voilà tout ce que Julie, Salia et Lucas ont enduré. Mais c’e...