vendredi 8 mai 2020

Marche ou Crève ~ Richard Bachman (Stephen King)


Résumé

Mieux que le marathon... la Longue Marche. Cent concurrents au départ, un seul à l'arrivée. Pour les autres, une balle dans la tête. Marche ou crève. Telle est la morale de cette compétition... sur laquelle une Amérique obscène et fière de ses combattants mise chaque année deux milliards de dollars. Sur la route, le pire, ce n'est pas la fatigue, la soif, ou même le bruit des half-tracks et l'aboiement des fusils. Le pire c'est cette créature sans tête, sans corps et sans esprit qu'il faut affronter : la foule, qui harangue les concurrents dans un délire paroxystique de plus en plus violent. L'aventure est formidablement inhumaine. Les participants continuent de courir en piétinant des corps morts, continuent de respirer malgré l'odeur des cadavres, continuent de vouloir gagner en dépit de tout., Mais pour quelle victoire ?


Spoiler Alerte : Tout est dans le titre ...

La longue marche, c'est 100 participants dont il n'en restera qu'un à la fin. Ils rêvent tous de gagner pour remporter le super lot. Et pour les autres, rien de plus simple : la mort

Âme sensible, passez votre chemin... Dans ce roman, entre cette histoire atroce et les détails qu'il n'hésite pas à nous donner tout au long du récit... Stephen King ne nous épargne rien.

Notre lecture commence comme cette histoire tranquillement, les personnages sont prêts à débuter cette marche, ils sont tous motivés et confiants et nous on est content de les suivre. Puis les pages défilent et les émotions changent, on se rend compte petit à petit que prendre « son ticket » n'est pas ce qu'on peut penser et que c'est irrémédiable. On commence donc à stresser, à avoir peur, sentir la boule au ventre dès qu'un des participants reçoit un avertissement...

Le roman se concentre sur l'un des participants : Garraty, j'ai aimé le suivre dans cette marche, avoir accès à ses pensées, ses questionnements, ect. Stephen King a toujours ce style d'écriture qui nous immerge dans l'histoire, qui nous fait ressentir les émotions et les douleurs de notre participant. Comme on n'a que le point de vue de Garraty on va soutenir ce candidat, on va le pousser à continuer, on ne veut pas le voir abandonner...Mais ce n'est pas si simple parce que les autres candidats deviennent attachants de par leur lien avec Garraty, on ne veut pas non plus les voir lâcher prise. Parce que en plus du physique, le mental joue un rôle dès plus important : Pourquoi marcher, pourquoi continuer, jusqu'où aller, qui dépasser, ... Toutes des questions auxquelles les participants sont confrontés et nous aussi.

Ces autres personnages sont assez incroyables McVries, Stebbins, , Barkovitch pour ne citer qu'eux, ils sont complètement différents, leur manière de gérer cette marche leur est propre.

J'ai vu beaucoup de commentaires négatifs par rapport à la fin, et de ne pas avoir plus d'infos sur la marche, sur les personnages... Je ne suis pas d'accord tout le livre est écrit pour qu'on n'ait pas de réponse. Pour moi le but n'est pas d'avoir des réponses , c'est avant tout une histoire glaçante... On suit Garraty jusqu'à ce qu'il n'en reste un et puis c'est terminé. Et pour ce qui est de la raison pour laquelle les participants marchent, pour moi la réponse est donnée... A vous de le lire pour la trouver !

Bref, ce roman se lit comme eux marchent... C'est terrifiant, malsain, on souffre avec eux, on est triste dès qu'un participant reçoit son ticket surtout ceux auxquels on s'attache, auxquels Garraty s'est attaché...





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le lapin de ma fille ~ Virginie Cailleau

  Dans le paisible Marais Poitevin, un individu épie la si parfaite famille Canterel… La femme de ménage de cette dernière se fait agresser...